Catégories
Actualité Palestine

Les Israéliens protestent contre la coalition Netanyahu-Gantz à la veille de l'audience devant la Cour suprême

Des centaines d'Israéliens ont manifesté samedi contre un gouvernement de coalition convenu entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ancien rival électoral Benny Gantz alors que la cour suprême se préparait à examiner l'accord.

La Cour suprême devait se réunir pendant deux jours à partir de dimanche pour examiner l'opportunité de bloquer l'accord sur la base de huit requêtes distinctes faisant valoir que l'accord était illégal, a indiqué l'AFP.

L'affaire pourrait forcer une autre élection en Israël où Netanyahu, un Premier ministre de droite au pouvoir depuis 2009, et l'ex-chef militaire centriste Gantz, se sont déjà affrontés dans trois sondages non concluants en moins d'un an.

Des milliers de manifestants en Israël contre le gouvernement d'unité Netanyahu-Gantz

Lire la suite "

Tard samedi, environ 1 500 personnes se sont rassemblées à Tel Aviv pour protester contre le gouvernement de coalition, mais ont maintenu les règles de distanciation sociale en vigueur pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Le professeur Anat Admati, économiste à l'Université de Stanford, s'est joint à la manifestation. "Nous voyons la situation exploitée au nom d'un gouvernement gaspilleur et pour donner le pouvoir à un homme mis en examen. Les personnes au pouvoir oublient souvent qui leur a donné ce pouvoir, et c'est la définition de la corruption", a-t-elle déclaré à Haaretz.

De plus petites manifestations contre le gouvernement d'unité proposé ont eu lieu dans plusieurs autres villes.

C'était la dernière d'une série de manifestations du samedi soir contre le gouvernement d'unité entre Netanyahu et Gantz, qui est actuellement le président du Parlement.

Après avoir échoué à former une coalition gouvernementale viable au sein du parlement israélien divisé de 120 sièges, les deux dirigeants ont convenu le mois dernier d'un accord de partage du pouvoir visant à éviter une quatrième élection.

L'accord verra Netanyahu servir comme Premier ministre pour la première moitié d'un mandat de trois ans alors qu'il fait face à un procès pour corruption, ce qu'il nie, Gantz prenant le poste de Premier ministre en octobre de l'année prochaine.

Netanyahu a été officiellement inculpé de corruption, de fraude et d'abus de confiance en janvier, devenant ainsi le premier Premier ministre israélien jamais inculpé.

Son procès devait s'ouvrir en mars mais a été reporté au 24 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *