Catégories
Actualité Palestine

Israël ouvre temporairement des passages pour les travailleurs palestiniens malgré les craintes liées au coronavirus

Les autorités israéliennes rouvrent temporairement les passages pour les travailleurs palestiniens. (Photo: via Activestills.org)

Israël a rouvert un certain nombre de points de passage à la suite d'un accord avec l'Autorité palestinienne (AP), ce qui permet à des milliers de Palestiniens en Cisjordanie occupée à la recherche de possibilités d'emploi de retourner au travail, malgré la crainte d'être exposé au nouveau coronavirus.

L'ouverture de deux jours, qui devrait durer jusqu'à lundi, verra quelque 40 000 Palestiniens passer pour travailler, principalement dans la construction et l'agriculture.

Cette décision s'accompagne d'un assouplissement des restrictions qui étaient en place pour freiner la propagation du nouveau coronavirus en Israël, mais a été critiqué par des groupes de défense des droits qui accusaient les autorités israéliennes de ne pas garantir la sécurité des travailleurs.

Le ministre de la Santé de l'Autorité palestinienne, Mai Alkaila, a confirmé aujourd'hui deux autres cas de nouveau coronavirus à Jérusalem, ce qui porte le nombre total de cas confirmés en Palestine à 522, dont beaucoup auraient été contractés par des travailleurs qui se sont rendus en Israël.

Depuis le début du mois de mars, l'Autorité palestinienne a fermé des écoles et des universités et a imposé l'état d'urgence pour garantir que la distance physique était observée – ce qui a également entraîné un arrêt presque complet des mouvements.

Jusqu'à 20% des Palestiniens employés travaillent en Israël et dans des colonies juives illégales construites sur des terres palestiniennes occupées.

Malgré les dangers associés à la pandémie, de nombreux Palestiniens choisissent toujours de risquer leur vie pour un salaire pendant une période particulièrement difficile sur le plan financier.

Le 24 mars, un travailleur palestinien présentant des symptômes de coronavirus a été retrouvé sous-jacent par les autorités israéliennes au poste de contrôle de Beit Sira qui relie Israël à la Cisjordanie occupée.

Le travailleur a ensuite été récupéré par des agents de santé palestiniens et transporté à l'hôpital national de Naplouse où son test COVID-19 a été négatif, a rapporté l'agence de presse Wafa.

Quelques jours plus tard, malgré l'épidémie de coronavirus en Israël, les forces d'occupation israéliennes ont ouvert plusieurs tunnels de traitement des eaux usées près de la ville de Qalqiliya, en Cisjordanie, pour ramener des travailleurs palestiniens en Cisjordanie.

(Palestine Chronicle, AJE, Réseaux sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *