Catégories
Actualité Palestine

L'administration Trump annonce 225 millions de dollars d'aide d'urgence au Yémen

6 mai 2020

L'administration Donald Trump a annoncé aujourd'hui que les États-Unis fourniront 225 millions de dollars supplémentaires d'aide alimentaire d'urgence au Yémen, soit nettement plus que les 73 millions de dollars d'aide yéménite que les États-Unis ont coupés en mars.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo lors d'un point de presse selon lequel l'aide ira à un programme alimentaire d'urgence des Nations Unies dans le sud du Yémen et à une opération réduite dans le nord du Yémen que le Programme alimentaire mondial des Nations Unies "a été contraint de réduire au début du mois en raison de l'Iran. Houthis. "

L'administration Trump a précédemment annoncé une aide de quelque 1,7 million de dollars pour aider les Yéménites à faire face à la crise du COVID-19, mais cela représente moins de 1% des 1,3 milliard de dollars dont la Fondation de secours et de reconstruction du Yémen estime qu'ils seront nécessaires pour aider le pays à faire face à la crise. la pandémie de coronavirus.

Lise Grande, la coordinatrice de l'aide humanitaire des Nations Unies pour le Yémen, a salué les 225 millions de dollars d'aide alimentaire comme «une bouée de sauvetage» alors que la pandémie COVID-19 se propage «de plus en plus vite».

"Chaque jour, des millions d'innocents yéménites se réveillent affamés", a déclaré Grande à Al-Monitor. «Partout où vous allez, les gens ont besoin d'aide. Les programmes des Nations Unies sont fermés tous les jours en raison du manque de financement. »

Depuis juillet 2018, les États-Unis ont fourni plus de 1,1 milliard de dollars d'aide humanitaire au Yémen à des organisations internationales et à des organisations non gouvernementales partenaires.

En mars, l'administration Trump a coupé 73 millions de dollars d'aide aux territoires contrôlés par les Houthis, où vit la majorité de la population yéménite, citant les restrictions de l'aide des rebelles.

La forte réduction de l’aide, associée à la décision de l’administration de cesser de travailler avec l’Organisation mondiale de la santé, ont contraint l’ONU à réduire la plupart de ses opérations dans tout le pays déchiré par la guerre.

"Nous nous félicitons de l'annonce d'un financement américain, mais cela ne résout toujours pas le problème de la suspension de l'aide aux organisations de l'OMS travaillant dans le nord du Yémen", a déclaré Scott Paul, responsable de la politique humanitaire d'Oxfam America. «Nous demandons toujours à l'USAID de travailler avec d'autres donateurs et autorités pour trouver un moyen de reprendre en toute sécurité le financement de programmes qui fournissent de l'eau potable, de la distribution de savon, un soutien aux centres de santé et plus encore.»

Les Houthis ont depuis fait des concessions sur l'aide humanitaire, telles que l'abandon de leurs plans pour une taxe sur l'aide étrangère de 2% et acceptant d'autoriser les ONG à utiliser la biométrie pour rechercher les fraudes.

Les responsables humanitaires au sein de l'administration reconnaissent que certains progrès ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup à faire pour permettre aux agences de fonctionner de manière indépendante.

"Nous devons voir des actions concrètes pour éliminer les obstacles, notamment l'approbation des permis de voyage pour délivrer l'aide, le respect des accords avec les partenaires, l'arrêt des interférences dans la sélection des bénéficiaires et la possibilité pour les agences de fonctionner de manière indépendante et neutre en fonction des besoins", a déclaré Richard Albright, le sous-secrétaire adjoint du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations, lors d'un point de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *