Catégories
Actualité Palestine

Friedman: les États-Unis sont prêts à reconnaître l'annexion de la Cisjordanie «d'ici quelques semaines»

L'envoyé américain en Israël David Friedman avec le Premier ministre israélien Banjamin Netanyahu. (Photo: fichier)

Israël devrait annexer de grandes parties de la Cisjordanie occupée dans les prochaines semaines, a déclaré mercredi l'envoyé américain en Israël.

L'ambassadeur américain David Friedman en Israël a déclaré que Washington serait «prêt à reconnaître» l'annexion des terres palestiniennes une fois que le gouvernement israélien aurait «déclaré sa souveraineté» sur elles.

Plus tôt cette année, l'administration Trump a révélé son plan tant attendu du «Deal du siècle» pour contrer le conflit israélo-palestinien.

L’accord soutient l’annexion par Israël de plus d’un tiers de la Cisjordanie occupée, y compris des colonies illégales et de la vallée stratégique du Jourdain.

En février, Israël a commencé à cartographier les zones dont il cherche à prendre le contrôle dans le cadre du plan et devrait achever ce processus de cartographie dans les semaines à venir, a déclaré Friedman à Israel Hayom.

«L'élément le plus important est que le gouvernement israélien doit déclarer sa souveraineté. Israël doit d'abord le déclarer – et ensuite nous serons prêts à le reconnaître », a déclaré Friedman dans une interview publiée mercredi.

Le gouvernement israélien dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu doit remplir deux conditions avant que Washington ne soutienne sa campagne d'annexion, dont l'une est déjà remplie, a ajouté l'ambassadeur.

«Lorsque le processus de cartographie se termine, et une fois que le gouvernement israélien accepte de geler la construction dans des parties de (la Cisjordanie) non désignées pour la souveraineté (israélienne), et lorsque le Premier ministre accepte de négocier avec les Palestiniens sur la base du plan Trump – et il l'a déjà accepté ce dimanche – nous allons reconnaître la souveraineté israélienne », a déclaré Friedman cité par i24 News.

Selon l’accord du siècle, les États-Unis reconnaîtront officiellement les colonies juives illégales d’Israël dans les territoires occupés; Jérusalem sera la «capitale indivise d'Israël»; Gaza devra être démilitarisée et «il n'y aura pas de droit au retour» pour les réfugiés palestiniens.

(Palestine Chronicle, Al-Araby Al-Jadeed, Réseaux sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *