Catégories
Actualité Palestine

Un ancien diplomate suédois parle de ses expériences en Palestine occupée – Middle East Monitor

Mats Svensson est un ancien diplomate, auteur et photographe suédois. Ses livres incluent «Crimes, victimes et témoins – l'apartheid en Palestine». Son dernier volume, «L'apartheid est un crime – Portraits de l'occupation israélienne», vient d'être publié par Cunepress à Seattle.

Svensson s'est joint à moi et à ma coanimatrice Romana Rubeo sur «Palestine Chronicle TV», le 6 mai, pour discuter de ses expériences fascinantes en Palestine et de l'équilibre entre être un diplomate et un être humain consciencieux qui se soucie profondément des principes de justice et égalité.

«Je suis allé en Palestine en 2004; avant cela, je travaillais depuis de nombreuses années au Bangladesh, au Congo (et) en Afrique du Sud. Ils m'ont convaincu d'aller en Palestine. Je me suis préparé. J'ai beaucoup lu », a-t-il commencé.

«J'ai passé les dix premiers jours à me déplacer, à parler aux journalistes, aux politiciens, aux gens de l'ONU. Je me souviens être allé à Qalqilya (en Cisjordanie palestinienne occupée au nord), où j'ai vu le mur pour la première fois. J'ai parlé à des gens qui avaient tout perdu parce qu'ils avaient le terrain du mauvais côté du mur. Ensuite, je suis allé à Hébron et je suis allé à Gaza. Et quelque chose s'est passé en moi pendant ce temps. J'étais choqué. J'ai compris que je n'étais pas du tout préparé. Quelque chose m'avait manipulé mais je ne savais pas ce que c'était, à l'époque. »

Svensson a réfléchi sur ses expériences en Afrique du Sud qui ont mené une lutte longue et ardue contre l'apartheid et le racisme. Il nous a dit: «Quand j'étais en Afrique du Sud, j'avais le sentiment qu'il manquait quelque chose, parce que j'y suis allé après 1994, en 2000. C'est comme si ce que je cherchais en Afrique du Sud se passait en Palestine maintenant. "

«La représentante de l'Afrique du Sud à Ramallah a ri quand je lui ai dit cela et elle a dit: '100% des Sud-Africains qui passent au moins un mois ici, nous disons tous que l'apartheid en Afrique du Sud n'était qu'un pique-nique par rapport à la Palestine.' a dit: "Je ne le crois pas, tu ne peux pas dire ça". Mais elle a répondu: «Vous n’avez pas à me croire, vous pourriez croire Desmond Tutu, qui ne cesse de le répéter chaque semaine; vous pourriez croire Mandela. »

"C'était mon début."

REVUE DE LIVRE: L'apartheid est un crime, portraits de l'occupation israélienne

En effet, ce n'était que le début. Le temps que Svensson a passé en Palestine a été plus que suffisant pour le convaincre que ce qui se passe en Palestine est encore pire que l'apartheid, et que la «diplomatie silencieuse» ne fonctionnera jamais comme un outil de pression sur Israël pour mettre fin à sa subjugation des Palestiniens.

Regardez notre interview passionnante avec Mats Svensson et assurez-vous d'obtenir son dernier livre «L'apartheid est un crime» à ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *