Catégories
Actualité Palestine

Coronavirus: l'ONU appelle à la libération des enfants palestiniens détenus par Israël

L'UNICEF, l'agence des Nations Unies pour l'enfance, a appelé Israël à libérer les enfants palestiniens emprisonnés au milieu de la propagation du coronavirus, avertissant que les enfants en détention "courent un risque accru de contracter Covid-19".

Dans un communiqué conjoint publié lundi, trois responsables de l'ONU basés dans la région, dont la représentante spéciale de l'UNICEF pour la Palestine, Geneviève Boutin, ont déclaré que 194 mineurs pélastiniens étaient en détention israélienne à la fin du mois de mars, soit une augmentation par rapport à la moyenne mensuelle de l'année dernière.

"Les droits des enfants à la protection, à la sécurité et au bien-être doivent être respectés à tout moment", indique le communiqué.

En plus du risque d'infection, les enfants palestiniens souffrent d'une interdiction de visites et se voient refuser l'accès en personne à leurs avocats en raison des directives d'Israël en matière de distanciation sociale, ont déclaré les responsables, tout en attendant les poursuites judiciaires.

"J'ai le droit de m'exprimer": la députée McCollum ne recule pas devant l'AIPAC

Lire la suite "

"Cela crée des difficultés supplémentaires, des souffrances psychologiques et empêche l'enfant de recevoir les conseils juridiques auxquels il a droit", ont déclaré les responsables de l'ONU.

"Pour les enfants en attente de jugement, ces pressions pourraient les mettre sous une pression accrue pour qu'ils s'incriminent, plaidant coupables d'être libérés plus rapidement."

Ils ont ajouté que les gouvernements du monde entier devraient accorder la priorité au bien-être des enfants pendant la pandémie.

"Le meilleur moyen de faire respecter les droits des enfants détenus dans un contexte de pandémie dangereuse, dans n'importe quel pays, est de les libérer de la détention et d'imposer un moratoire sur les nouvelles admissions dans les centres de détention. Nous demandons aux autorités israéliennes et palestiniennes de le faire immédiatement ", ont déclaré les responsables.

La membre du Congrès américain Betty McCollum, qui a présenté l'année dernière un projet de loi interdisant l'aide américaine à Israël de contribuer à la détention d'enfants palestiniens, a salué la déclaration de l'ONU lundi.

"Je soutiens l'UNICEF dans son appel à Israël à libérer tous les enfants palestiniens dans ses prisons militaires", elle a écrit sur Twitter. "Le La pandémie de Covid-19 et les sévices infligés à ces enfants justifient leur libération immédiate. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *