Catégories
Actualité Palestine

L'ONU appelle Israël à libérer les enfants palestiniens des prisons au milieu d'un coronavirus

12 mai 2020

Trois responsables des Nations Unies ont appelé le gouvernement israélien à libérer les enfants palestiniens emprisonnés au milieu de la pandémie mondiale de coronavirus.

Quelque 194 enfants sont actuellement détenus dans les prisons israéliennes, ont déclaré les responsables dans un communiqué publié aujourd'hui par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

La plupart des enfants sont en détention provisoire, selon les responsables de l'ONU, même si les procédures judiciaires se sont interrompues en raison de la pandémie de COVID-19.

"Les enfants en détention courent un risque accru de contracter le COVID-19, avec une distance physique et d'autres mesures préventives souvent absentes ou difficiles à réaliser", indique le communiqué.

«En outre, depuis le début de la crise du COVID-19 en Israël, les procédures judiciaires sont en suspens, presque toutes les visites en prison sont annulées et les enfants se voient refuser l'accès en personne à leurs familles et à leurs avocats.»

La déclaration a été publiée conjointement par le coordinateur humanitaire des Nations Unies pour le territoire palestinien occupé, Jamie McGoldrick, la représentante spéciale de l'UNICEF en Palestine, Geneviève Boutin, et le chef du bureau des droits de l'homme des Nations Unies dans le territoire palestinien occupé, James Heenan.

La Convention internationale des droits de l'enfant de 1989 stipule que l'emprisonnement des enfants doit être «une mesure de dernier recours et pour la durée appropriée la plus courte». Israël a ratifié la convention en 1991 mais a fait face à des critiques de l'ONU sur sa mise en œuvre dans le passé.

"La meilleure façon de faire respecter les droits des enfants détenus dans une pandémie dangereuse, dans n'importe quel pays, est de les libérer de la détention et de mettre un moratoire sur les nouvelles admissions dans les centres de détention", lit-on dans la déclaration de l'ONU d'aujourd'hui.

«Nous appelons les autorités israéliennes et palestiniennes à le faire immédiatement.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *