Catégories
Actualité Palestine

Israël DM est un «idiot» à propos des revendications de retrait de l'Iran de la Syrie – Middle East Monitor

Le secrétaire général du mouvement libanais Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a qualifié le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett, d '«idiot» à propos des affirmations qu'il a faites que l'Iran serait contraint de se retirer de Syrie d'ici la fin de l'année.

"En Syrie, Israël mène une bataille imaginaire, appelée" ne pas autoriser la présence de troupes militaires iraniennes en Syrie "", a-t-il déclaré.

"Israël a fixé de faux objectifs pour la Syrie car il n'y a pas de troupes iraniennes en Syrie, mais il y a plutôt des conseillers militaires qui forment les forces et coordonnent le soutien de Téhéran à Damas", a-t-il déclaré dans une allocution télévisée hier.

"Les Israéliens pensent que la Syrie présente des risques pour eux et ils sont préoccupés par la présence de l'Iran et des mouvements de résistance là-bas", a expliqué Nasrallah tout en notant que les principales cibles d'Israël étaient liées à la fabrication de missiles en Syrie.

LIRE: Officiel: le Hezbollah a ignoré les avertissements de «catastrophe économique» après l'assassinat de Rafic Hariri

Selon Nasrallah, le refus de la Syrie de «se rendre aux États-Unis» et d'être hors de son contrôle a conduit à un programme conjoint américano-israélien-saoudien contre Damas, qui a incité le Hezbollah à intervenir en raison des «menaces posées par de tels programmes contre la Syrie et la Palestine », Tout en soutenant que l'intention de Téhéran était de préserver la souveraineté de la Syrie et de l'empêcher de tomber entre les mains de« l'entité américaine et sioniste ». Il a également reconnu qu'il y aurait inévitablement des différences entre les alliés, notant l'implication de la Russie en Syrie, mais il a déclaré qu'il n'y avait pas de conflit entre eux.

Le chef du Hezbollah a également affirmé que, malgré l’interférence persistante d’Israël, la Syrie était sortie victorieuse du complot visant à fragmenter le pays. "Bien sûr, il y a encore des régions comme Idlib qui ne sont pas libérées, mais dans l'ensemble, la Syrie a triomphé", a-t-il déclaré.

À LIRE: L'interdiction par l'Allemagne du Hezbollah s'incline devant la pression sioniste mais n'a pas vraiment d'importance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *