Catégories
Actualité Palestine

Les bombardements de Tripoli par les forces de Haftar tuent deux personnes dans un abri pour personnes déplacées

Le bombardement a tué deux personnes samedi dans un abri pour personnes déplacées dans une partie de la capitale libyenne Tripoli qui a été bombardée par les forces de l'Est qui tentaient de capturer la ville.

Le bombardement a provoqué un incendie dans l'abri du district de Fornaj, situé près d'une ligne de front et abritant des personnes contraintes de quitter leur domicile après des combats antérieurs, a déclaré à Reuters Usama Ali, porte-parole des services d'urgence et d'ambulance de Tripoli.

Ali a déclaré que les services d'urgence tentaient d'évacuer l'abri des personnes déplacées restantes et de les réinstaller ailleurs dans la ville.

Des mercenaires occidentaux liés aux Émirats arabes unis ont travaillé pour Haftar en Libye

Lire la suite "

L'Armée nationale libyenne (LNA), basée dans l'Est, sous le commandement militaire de Khalifa Haftar, a lancé il y a 13 mois une offensive pour capturer Tripoli, siège du gouvernement d'accord national (GNA), reconnu par les Nations Unies.

Les forces de Haftar sont soutenues par l'Égypte et les Émirats arabes unis ainsi que par des mercenaires russes, tandis que le GNA est soutenu par l'Italie, le Qatar et la Turquie. En janvier, Ankara a déployé des troupes, des combattants et du matériel pour aider à défendre la capitale.

L'ONU a déclaré le mois dernier que les quatre cinquièmes des victimes civiles de la guerre civile en Libye au cours des trois premiers mois de 2020 étaient imputables à l'ANL.

Au cours de cette période, 17 attaques contre des établissements de santé à Tripoli et sa banlieue ont été enregistrées, a indiqué la mission de l'ONU en Libye, selon l'AFP.

Jeudi, au moins 14 personnes ont été blessées après que plusieurs missiles ont visé un hôpital et des quartiers résidentiels de Tripoli, a rapporté MEE, citant les médias locaux.

Le GNA a cette année mis l'ANL sur son pied arrière avec une nouvelle aide de la Turquie, le poussant hors d'une série de villes à l'ouest de Tripoli et le mettant sous pression dans ses bastions du nord-ouest de Tarhouna et la base aérienne d'al-Watiya.

Le soutien turc à la GNA a été le plus efficace grâce à son déploiement de défenses anti-aériennes et à ses drones qui ont martelé les efforts de la LNA pour réapprovisionner les fronts de bataille du nord-ouest depuis l'est.

Samedi, la LNA a déclaré avoir détruit un drone turc à al-Watiya. Le GNA a déclaré qu'il avait détruit un système anti-aérien fourni par la Russie au même endroit, bien qu'un porte-parole de la LNA ait nié plus tard cette affirmation.

Les combats à Tripoli et dans ses environs ont aggravé les conditions de vie des habitants qui, cette semaine, ont dû faire face à de longues coupures d'électricité et d'eau lors d'une forte hausse des températures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *