Catégories
Actualité Palestine

Abbas informera le Secrétaire général de l'ONU des raisons de mettre fin aux accords avec Israël

Le Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas. (Photo: fichier)

Le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Riyad Al-Maliki, a annoncé aujourd'hui que le président Mahmoud Abbas informerait le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, des raisons de la décision des dirigeants de supprimer tous les accords avec Israël.

S'adressant à la radio Voice of Palestine, al-Maliki a ajouté qu'Abbas était en contact avec les dirigeants arabes et mondiaux pour les informer de la dynamique de cette étape et mobiliser des positions internationales fortes contre la décision d'annexion d'Israël.

Al-Maliki a réaffirmé que la communauté internationale savait déjà que les dirigeants palestiniens prendraient la décision d'abolir tous les accords et ententes avec Israël, à la suite de l'accord de coalition israélien pour faire avancer le plan d'annexion.

Il a souligné que la Palestine ferait avancer la signature et l'adhésion à davantage de conventions et d'organisations internationales, une étape qui est devenue une nécessité surtout après que les États-Unis ont renié tous leurs engagements.

"Arriver à la prise de conscience tardive que le soi-disant processus de paix est mort et franchir une étape symboliquement significative pour se séparer des accords d'Oslo et de tous les autres accords connexes pourrait potentiellement signaler un départ palestinien du passé", a déclaré le journaliste palestinien La Palestine Chronicle Ramzy Baroud.

«Tout dépend maintenant du fait que l'Autorité d'Abbas suivra la décision par des mesures pratiques, comme la résurrection de l'OLP, le rapprochement de tous les rivaux politiques palestiniens et le lancement d'une stratégie politique vraiment globale qui va au-delà d'Oslo dans un tout nouveau paradigme politique», Ajouta Baroud.

"Si Abbas revient sur sa décision par crainte que la rupture de tous les liens avec ses alliés occidentaux puisse s'avérer coûteuse, ce sera encore un autre épisode embarrassant de quisling politique de la part des dirigeants palestiniens, qui souffre d'un manque de crédibilité parmi les Palestiniens."

(Palestine Chronicle, WAFA, Réseaux sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *