Catégories
Actualité Palestine

Test de police de Dubaï à l'aide de caméras de surveillance pour détecter un coronavirus

19 mai 2020

Dans l'espoir de repérer des signes du coronavirus parmi le public, la police de Dubaï teste l'utilisation de caméras de sécurité équipées d'un logiciel de reconnaissance faciale et d'une technologie d'imagerie thermique.

Des milliers de caméras de vidéosurveillance déjà utilisées pour repérer les criminels dans toute la ville seront équipées d'une intelligence artificielle capable de détecter une augmentation de la température corporelle, rapporte le journal basé à Abu Dhabi The National.

Le projet baptisé Oyoon – arabe pour «yeux» – sera également utilisé pour s'assurer que les résidents pratiquent la distanciation sociale. Brick. Khalid Nasser Al Razooqi, un responsable de la police de Dubaï, a déclaré que les caméras de vidéosurveillance testeraient la distance entre les individus dans les centres commerciaux et les lieux publics et alerteraient les forces de l'ordre si elles se tenaient trop près les unes des autres, rapporte Gulf News.

Au cours du verrouillage de 24 heures de la ville en avril, la police a annoncé qu’elle s’appuierait sur des radars pour déterminer si les voitures dans les rues appartenaient à des personnes ayant des emplois et des permis de circulation essentiels ou violaient les restrictions de mouvement.

La police de Dubaï a également testé des casques à balayage de température équipés de caméras thermiques qui permettraient aux agents de détecter les fièvres dans la foule.

Aujourd'hui, les Émirats arabes unis ont signalé 873 cas de coronavirus, ce qui porte le total à 25 063 avec 227 décès. À la suite d'une récente augmentation du nombre de cas, le gouvernement a annoncé qu'il prolongerait le couvre-feu national de deux heures par nuit.

Après avoir imposé l’une des fermetures les plus sévères de la région du Golfe en mars, Dubaï a commencé à assouplir ses restrictions concernant les coronavirus. La semaine dernière, la ville a approuvé la réouverture des parcs et des plages hôtelières et, fin avril, a permis aux centres commerciaux de reprendre leurs activités avec une capacité limitée. Les mosquées, les cinémas et les discothèques restent fermés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *