Catégories
Actualité Palestine

Un policier israélien a filmé des tirs sur des enfants palestiniens par la porte de l'école – Middle East Monitor

Les forces d'occupation israéliennes ont tiré des balles à bout éponge sur deux enfants palestiniens à Jérusalem-Est lors de deux incidents distincts cette semaine, a fait savoir Haaretz.

Les deux incidents se sont produits à Issawiya, qui a subi près d'un an de harcèlement violent de la part des forces d'occupation israéliennes.

Selon Haaretz, Mohamed Atia, 16 ans, "a été abattu lundi alors qu'il se tenait dans sa cour d'école et il s'est fracturé le bras".

Pendant ce temps, Fawzi Abid, dix ans, "a été abattu mardi alors qu'il se tenait sur le balcon de sa maison … il souffrait d'une blessure à la main qui a nécessité des soins médicaux".

L'enfant palestinien Mohamed Atia a été abattu par les forces israéliennes alors qu'il se tenait dans sa cour d'école

L'enfant palestinien Mohamed Atia a été abattu par les forces israéliennes alors qu'il se tenait dans sa cour d'école

Dans le cas d'Atia, "des séquences vidéo de l'incident montrent des policiers sortant du véhicule et poussant un homme qui vendait de la nourriture aux élèves à l'entrée de l'école".

Un officier de la police des frontières est alors vu «insérant son arme entre les barreaux de la porte à l'entrée de l'école et tirant cinq coups de feu sur des enfants dans la cour de l'école».

Il était dans la cour, debout près du principal, quand tout d'un coup, ils lui ont tiré dans la main

dit le père du garçon, Awani Atia.

La police a affirmé que l'incident avait commencé après qu'un étudiant ait lancé une pierre sur un véhicule de police qui passait.

Comme décrit par Haaretz, les activités de la police à Issawiya ont inclus des descentes quotidiennes dans le quartier, «des patrouilles, des arrestations et la mise en place de points de contrôle et des embuscades».

Ces dernières années, "des dizaines d'enfants ont été blessés par des balles à bout éponge, nombre d'entre eux perdant les yeux", a ajouté le journal, dont un adolescent tué "après avoir reçu une balle dans la tête".

"Jusqu'à présent, aucun officier de police n'a été jugé pour utilisation illégale de balles à pointe en éponge."

LIRE: Israël entraîne un garçon palestinien loin de sa mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *