Catégories
Actualité Palestine

Tunisie: un bateau de migrants chavire au large des côtes, fait un mort et six disparus

Un bateau en provenance de Tunisie transportant des migrants à destination de l'Italie a chaviré samedi, faisant un mort, ont déclaré les autorités tunisiennes, ajoutant que six autres personnes étaient portées disparues en mer.

Le bateau a coulé au large des côtes de Thyna près du port de Sfax dans la matinée, a déclaré à l'AFP Moez Triaa, porte-parole de l'unité tunisienne de protection civile.

Quatre-vingt craignent la mort d'un bateau qui chavire au large des côtes tunisiennes

Lire la suite "

Un total de 20 personnes étaient à bord du bateau sinistré, a-t-il dit. Le corps de l'un d'eux a été récupéré de la mer alors que des opérations de recherche étaient en cours pour six autres passagers, a ajouté Triaa.

Il a déclaré que les autorités avaient arrêté 11 personnes à bord du navire, tandis que deux autres avaient réussi à s'échapper.

Des milliers de jeunes Tunisiens et d’Africains subsahariens tentent chaque année la traversée de la mer, souvent mortelle, vers l’Europe, à cause du chômage élevé dans leur pays.

Pendant ce temps, un porte-parole de la Garde nationale a déclaré à Mosaique FM, une station de radio privée, que ses forces avaient arrêté 223 personnes cette semaine qui tentaient de traverser illégalement la Méditerranée vers l'Europe.

Les migrants comprenaient 94 Africains subsahariens, a déclaré le porte-parole de Housemeddine Jebabli.

MEE a indiqué plus tôt ce mois-ci que la migration de la Tunisie vers l'Italie via la mer Méditerranée se poursuivait malgré les craintes liées aux coronavirus, une fermeture et le mois sacré du Ramadan.

Alors qu'un journal londonien de langue arabe a déclaré que 191 migrants tunisiens en situation irrégulière étaient arrivés en Italie, "37 autres migrants sont partis de Tunisie vers l'Europe le mois dernier, et ils sont arrivés en Italie", a déclaré Ramadan ben Omar, porte-parole des médias au Forum tunisien pour Droits économiques et sociaux.

Selon des sources MEE, il existe des «réseaux organisés» qui tentent «d'exploiter la situation actuelle pour faire davantage de trafic pendant que les autorités sont occupées» par le coronavirus et le verrouillage.

Pourtant, selon le service de garde-côtes européen Frontex, le nombre de migrants illégaux tentant de se rendre en Europe a diminué de 85% en avril par rapport au mois précédent.

Frontex a lié cette baisse à la propagation de la nouvelle pandémie de coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *