Catégories
Actualité Palestine

Le fils de Khashoggi dit que la famille pardonne aux tueurs

22 mai 2020

La famille du chroniqueur saoudien du Washington Post Jamal Khashoggi a pardonné à ses assassins, a déclaré le fils de Khashoggi, Salah. Cela permet désormais aux personnes reconnues coupables du meurtre d’échapper à la peine de mort, mais les critiques continuent de porter sur le sort de l’Arabie saoudite.

"Nous, les fils du martyr Jamal Khashoggi, annonçons que nous pardonnons à ceux qui ont tué notre père", a déclaré le jeune Khashoggi dans un déclaration publié sur Twitter.

Khashoggi, un dissident et auteur notable, a été assassiné en 2018 après être entré au consulat saoudien à Istanbul pour remplir des documents liés à son engagement avec une femme turque. Il était un critique vocal du gouvernement saoudien et de son chef de facto le prince héritier Mohammed bin Salman.

Un rapport des Nations Unies l'année dernière a déterminé que l'État saoudien avait procédé à une «exécution» délibérée de Khashoggi. L'incident a provoqué une réaction internationale massive contre l'Arabie saoudite et le prince Mohammed.

Le pardon de la famille signifie désormais que les personnes reconnues coupables du meurtre de Khashoggi peuvent être remises de leur peine de mort, a rapporté Reuters. La loi saoudienne permet que la peine de mort soit excusée si la famille de la victime pardonne aux auteurs.

La poursuite des responsables de la mort de Khashoggi a été critiquée depuis le début. Un tribunal saoudien a condamné à mort cinq personnes et emprisonné trois autres pour le meurtre de décembre. Cependant, le chef du consulat saoudien à Istanbul n'a pas été condamné, ce qu'un responsable de l'ONU a qualifié de «antithèse de la justice. "

Le meurtre de Khashoggi a également été repris par des membres du Congrès, qui ont cherché à conditionner l'aide à l'Arabie saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *