Catégories
Actualité Palestine

Malgré les scandales en cours, le gouvernement libanais maintient le contrat Sonatrach

Le gouvernement libanais a décidé mardi dernier d'honorer son contrat avec la société énergétique algérienne Sonatrach jusqu'à la fin de l'année, malgré les derniers scandales qui ont secoué ce dossier.

Juste pour vous donner un bref aperçu: En 2005, le gouvernement libanais a signé un accord avec la compagnie pétrolière publique d'Algérie pour nous fournir du carburant. Cependant, au lieu d'importer le carburant directement de Sonatrach, deux sociétés libanaises étaient chargées de recevoir puis de revendre le carburant à l'État libanais.

Les deux sociétés ont été fermées et leurs propriétaires ont fui ou se cachent, et nous avons été témoins de nombreuses arrestations, poursuites et révélations scandaleuses au cours de la semaine dernière, mais malgré tout cela, le gouvernement de Diab veut toujours maintenir le contrat jusqu'à la fin de l'année.

Pourquoi ont-ils maintenu le contrat? Probablement pour éviter une pénurie de carburant qui pourrait provoquer de graves pannes de courant à travers le pays, mais toujours la façon dont elle a été annoncée, et comment se déroule l'enquête frauduleuse sur le pétrole, montrent que le gouvernement ne veut pas vraiment dévoiler la vérité et laisser la justice prévaloir. N'y a-t-il pas d'autres alternatives à envisager pour obtenir du carburant ailleurs? Pourquoi ne pouvons-nous pas organiser de nouveaux appels d'offres? Négocier de nouvelles offres?

Dans tous les cas et si Sonatrach accepte de continuer à travailler avec le Liban après 2020, attendez-vous à ce que de nouvelles entreprises «fantômes» se présentent pour remplacer les anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *