Catégories
Actualité Palestine

L'armée israélienne se prépare à réprimer les manifestations alors que l'annexion de la Cisjordanie se profile

Des manifestants palestiniens protestent contre les colonies juives de Cisjordanie. (Photo: via MEMO)

Le chef de l'armée israélienne a dit aux militaires de se préparer à des manifestations houleuses en Cisjordanie alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu poursuit son projet d'annexer de vastes étendues du territoire palestinien occupé dès le 1er juillet, a rapporté Haaretz.

Le chef d'état-major Aviv Kochavi a déclaré lors d'une réunion des commandants de l'armée de préparer une éventuelle escalade de la violence avant la date d'annexion prévue.

Les manifestations en Cisjordanie occupée et la réponse israélienne simultanée pourraient s'avérer beaucoup plus sanglantes que les années précédentes, ont déclaré des sources de la défense à Haaretz.

Des organisations de défense des droits de l'homme ont accusé Israël d'exercer habituellement une force meurtrière excessive contre des manifestants qui ne présentent aucun danger.

L'utilisation de gaz lacrymogènes et de balles réelles pour contrer la manifestation de la Grande Marche du retour à la frontière entre Gaza et Israël a tué plus de 180 personnes entre 2018 et 2019.

L’establishment israélien de la défense estime que le retrait par l’Autorité palestinienne de la coopération en matière de sécurité avec Israël au sujet de l’annexion proposée est plus grave que les promesses précédentes de mettre fin à la coopération.

Les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne (AP) continueront de partager des renseignements sur les attaques imminentes mais ont cessé de coopérer dans d'autres domaines, selon des sources de la défense.

Pendant ce temps, l'Autorité palestinienne a retiré ses propres forces des zones de Cisjordanie susceptibles de voir des protestations animées dans les semaines et les mois à venir, a déclaré Arik Barbing à Haaretz.

«C'est notable à Hébron, entre autres. La population palestinienne perçoit cela comme une légitimation par l'Autorité de faire face aux FDI », a déclaré Barbing, un ancien responsable de l'agence de sécurité intérieure israélienne.
Le gouvernement d'unité formé au début du mois par Netanyahu et le centriste Benny Gantz a déclaré qu'il pourrait commencer à annexer des parties de la Cisjordanie dès le 1er juillet.

Lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a renouvelé sa promesse d'annexer une partie de la Cisjordanie palestinienne occupée en juillet.

Les Palestiniens ont exprimé leur indignation, appelant la communauté internationale à bloquer la démarche israélienne, qui, si elle était mise en œuvre, serait considérée comme le dernier clou du cercueil de la solution à deux États.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé le 19 mai que l'Autorité palestinienne annulait tous les accords avec Israël et les États-Unis, en réponse directe aux plans d'annexion d'Israël.

(The Palestine Chronicle, Al-Araby Al-Jadeed, Réseaux sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *