Catégories
Actualité Palestine

Des milliers d'adorateurs musulmans prient à la mosquée Al-Aqsa après 70 jours de fermeture

La mosquée Al-Aqsa a été rouverte aux prières après un arrêt de 70 jours en raison de la pandémie de coronavirus. (Photo: via les médias sociaux)

Des milliers de musulmans ont fait la prière de l'aube aujourd'hui dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem occupée, le troisième lieu saint de l'islam, peu de temps après la réouverture de la mosquée aux prières après un arrêt de 70 jours en raison de la pandémie de coronavirus.

La mosquée a ouvert ses portes à des milliers de fidèles, qui sont entrés à l'intérieur en chantant joyeusement pour célébrer la réouverture. Tous les bâtiments dans les cours de la mosquée ont été ouverts à la prière pour permettre la distanciation sociale nécessaire pour contenir la propagation du virus.

Il y a quelques jours, le Waqf islamique, chargé de gérer les affaires de la mosquée, a stérilisé la mosquée et a donné des instructions aux fidèles qui venaient y prier afin de respecter les consignes de santé et éviter la surpopulation à l'intérieur des bâtiments et des cours.

Omar Kiswani, directeur de la mosquée Al-Aqsa, a déclaré que "la patience des fidèles face à la pandémie a entraîné le retour à la bienheureuse mosquée Al-Aqsa après 70 jours de fermeture", ajoutant que le département du Waqf islamique a achevé tout son travail pour recevoir les fidèles qui se sont engagés à respecter des instructions sanitaires qui doivent être respectées par tous ceux qui viennent à la mosquée.

Le chef du Conseil supérieur islamique de Jérusalem occupée, Sheikh Ekrema Sabri, a appelé tous ceux qui souffrent de symptômes sanitaires à ne pas assister et prier à la mosquée Al-Aqsa, en espérant que les prières se dérouleront sans heurts, calmement et régulièrement.

Entre-temps, environ 75 colons juifs gardés par une escorte policière se sont introduits de force dans la mosquée et ont effectué une visite provocante. La police israélienne aurait arrêté trois Palestiniens, dont une jeune femme, qui priaient dans les cours de la mosquée.

(WAFA, PC, réseaux sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *