Catégories
Actualité Palestine

Une nouvelle vidéo révèle des moments avant le meurtre d'un Palestinien autiste

La mère d'Iyad Hallaq, un Palestinien autiste tué par les forces israéliennes à Jérusalem. (Photo: via les médias sociaux)

Par Palestine Chronicle Staff

Le 30 mai, des policiers israéliens ont abattu un Palestinien atteint de handicap mental à Jérusalem-Est.

Peu de temps après le meurtre de Iyad Khairi Hallaq, 32 ans, les rapports israéliens ont suggéré que l'homme autiste portait un "objet suspect qui ressemblait à un pistolet".

Plus tard, des sources israéliennes ont également affirmé que Hallaq portait une arme-jouet.

Dernières minutes avant l'exécution d'Iyad Hallaq

#Watch | Le 30 mai, des policiers israéliens ont ouvert le feu sur Iyad Hallaq, un Palestinien de 32 ans atteint d'une déficience intellectuelle, l'accusant de détenir une arme à feu, qui s'est avérée être ses gants et son masque facial. Cette vidéo montre les dernières minutes avant l'exécution d'Iyad Hallaq.

Publié par Quds News Network le mardi 2 juin 2020

Cependant, selon des témoins oculaires, lorsque Hallaq a été abattu et est tombé au sol, il tenait simplement ses gants et un masque facial.

Le meurtre brutal de Hallaq par des soldats israéliens a déclenché l'indignation et les protestations dans toute la Palestine.

Le 1er juin, la chaîne israélienne 13 a diffusé une vidéo de surveillance, montrant les dernières minutes avant que Hallaq ne soit abattu par les forces israéliennes.

Dans la vidéo, Hallaq semble tenir deux sacs à ordures alors qu'il se dirigeait vers l'institut Al-Bakriya où il a reçu une éducation de base. Rien n'indique que Hallaq ait eu des intentions violentes envers la police israélienne ou qui que ce soit d'autre.

"Quand Iyad s'approche d'une zone où des policiers israéliens sont déployés près de la porte d'Al Asbat", a rapporté le Quds News Network le 2 juin, "des officiers israéliens ont commencé à lui tirer dessus, affirmant qu'ils pensaient qu'Iyad faisait partie de la résistance".

Après le meurtre, des officiers israéliens auraient pénétré par effraction dans la maison de la famille de Hallaq, agressant ses sœurs, tout en fouillant la maison à la recherche de toute preuve pouvant lier l'homme autiste à la résistance palestinienne.

(The Palestine Chronicle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *