Catégories
Actualité Palestine

L'ONU déclare que les pourparlers de cessez-le-feu en Libye ont commencé – Middle East Monitor

L'ONU a déclaré vendredi que les pourparlers de cessez-le-feu en Libye ont commencé le 3 juin, avec la mission de soutien de l'ONU et les forces du chef de guerre libyen Khalifa Haftar opérant dans l'est de la Libye, Agence Anadolu rapports.

Lors d'une conférence de presse deux fois par semaine, la directrice des services d'information des Nations Unies, Alessandra Vellucci, a répondu à une question de l'agence Anadolu sur les pourparlers.

Citant le chef des communications de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Vellucci a déclaré que les premiers entretiens avaient eu lieu entre la MANUL et la délégation de Haftar.

«Il a dit que les pourparlers se déroulaient comme ils l'avaient mentionné et qu'en raison de COVID-19, les pourparlers sont virtuels. Ils ont commencé le 3 juin », a expliqué Vellucci.

Après l'éviction du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011, le gouvernement libyen a été fondé en 2015 en vertu d'un accord dirigé par l'ONU, mais les efforts pour un règlement politique à long terme ont échoué en raison de l'offensive militaire des forces de Haftar.

Libye: plus de 100 corps retrouvés à l'hôpital de la ville de Tarhuna

À la suite de la conférence de Berlin sur la Libye de janvier, il a été décidé d'établir trois voies de négociation distinctes – militaire, économique et politique – sous les auspices de l'ONU pour tenter de résoudre la crise dans le pays.

Les pourparlers politiques ont échoué fin février à Genève après l'achèvement d'un deuxième cycle de pourparlers militaires parrainés par l'ONU entre les parties en conflit.

Les pourparlers de la Commission militaire mixte libyenne (JMC) étaient au format 5 + 5 avec cinq représentants du gouvernement d'accord national (GNA) reconnu par l'ONU et cinq des forces fidèles à Haftar.

Le JMC est l'une des trois voies sur lesquelles la MANUL travaille, conformément à la résolution 2510 (2020) du Conseil de sécurité des Nations Unies, et il appelle les deux parties à conclure un accord de cessez-le-feu durable.

La Libye, reconnue internationalement, est attaquée par les forces de Haftar depuis avril 2019, avec plus de 1000 morts dans les violences.

En mars, le gouvernement libyen a lancé l’opération Tempête de paix pour contrer les attaques contre la capitale et a récemment regagné des emplacements stratégiques, notamment la base aérienne d’Al-Watiya et la ville de Tarhuna, considérées comme un coup dur pour les forces de Haftar.

Le GNA libyen capture le dernier bastion de Haftar, Tarhuna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *