Catégories
Actualité Palestine

Le Shin Bet arrête la surveillance des patients atteints de coronavirus

9 juin 2020

Le Shin Bet israélien aurait suspendu sa surveillance des porteurs de coronavirus le 9 juin. Un jour plus tôt, le cabinet avait suspendu une proposition visant à légaliser l'écoute des téléphones des citoyens infectés.

Lorsque la crise des coronavirus a éclaté en mars dernier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a chargé le Shin Bet d'aider le ministère de la Santé en surveillant les téléphones des personnes infectées, apparemment pour informer les citoyens qui étaient en contact avec des personnes infectées qu'ils devaient subir un test de dépistage du virus. . Mais l'initiative de Netanyahu a suscité la controverse, des groupes de défense des droits de l'homme affirmant qu'elle violait le droit à la vie privée. La Haute Cour s'est prononcée contre la surveillance continue sans loi en vigueur. Face à des objections croissantes, le gouvernement a produit un projet de loi qui offrirait au Shin Bet un cadre juridique clair dans lequel opérer.

Il semble maintenant que le chef du Shin Bet, Nadav Argaman, n'ait jamais été enthousiaste à l'idée que l'agence s'engage dans cette tâche. C’est apparemment la réticence d’Argaman qui a fait pencher la balance le 8 juin, ce qui a poussé le gouvernement à se retirer de l’adoption du projet de loi. Argaman a déclaré lors de la réunion que le Shin Bet ne se sentait pas à l'aise d'utiliser l'écoute électronique pour suivre les porteurs de coronavirus.

Face à l’avis d’Argaman, le cabinet a décidé de suspendre le projet de loi pour le moment. Il fera maintenant l'objet de travaux supplémentaires pour examen par le comité ministériel. De cette façon, le projet de loi plus raffiné pourrait plus tard être soumis à la Knesset en quelques semaines, voire quelques jours si nécessaire. La préparation plus longue du projet de loi permettra également au Shin Bet de se préparer à la possibilité de son adoption.

Le cabinet a fait avancer une autre proposition controversée, permettant l'extension des réglementations d'urgence pour lutter contre la pandémie.

Israël fait face à une nouvelle vague d'infections, bien que les experts disent que le pays n'est pas nécessairement confronté à une deuxième vague de la pandémie. Selon les données les plus récentes du 9 juin, 18 089 cas de coronavirus sont actuellement enregistrés en Israël.

S'exprimant le 8 juin, après une réunion d'un forum ministériel spécial sur les coronavirus, Netanyahu a annoncé que le gouvernement gelait l'assouplissement des restrictions qui était attendu dans les prochains jours. «Nous venons de terminer une réunion du cabinet Corona. Elle a commencé par un exposé d'experts qui nous ont montré qu'il y a eu une très forte augmentation de la morbidité. Il se pourrait que nous assistions déjà au doublement du taux d'infection en 10 jours. J'espère vraiment que non », a déclaré Netanyahu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *