Catégories
Actualité Palestine

Un colon reconnu coupable du meurtre de la famille Dawabsheh encourt de multiples peines de prison à perpétuité – Middle East Monitor

Les procureurs en Israël ont demandé la peine la plus lourde possible pour un colon juif reconnu coupable du meurtre d'un couple palestinien et de leur bébé dans un incendie criminel qui a également laissé leur fils de quatre ans marqué à vie, le Temps d'Israël a signalé.

Le tribunal de district de Lod a été condamné à trois peines de prison à perpétuité pour Amiram Ben-Uliel pour avoir incendié le domicile de la famille Dawabsheh dans le village occupé de Duma en Cisjordanie en juillet 2015. Ben-Uliel a été reconnu coupable le mois dernier de trois chefs d'accusation de meurtre, deux chefs de tentative de meurtre, deux chefs d'incendie criminel et de complot en vue de commettre un crime à motivation raciale.

"Nous exigeons trois condamnations à perpétuité", a déclaré l'avocat de la famille Omar Khamayseh. Al Jazeera, «En plus de 40 ans de prison supplémentaires pour le colon, ainsi qu'une indemnité de 260 000 shekels (75 400 dollars) pour chacune des trois victimes.»

Ali Dawabsheh, dix-huit mois, a été brûlé vif lors de l'attaque, et ses parents Saad et Riham sont décédés plus tard de leurs blessures. Le frère aîné d'Ali, Ahmed, qui avait quatre ans à l'époque, a survécu mais avec 80% de brûlures. Au cours de l'enquête sur l'incendie, des éléments de preuve ont révélé que des bombes à essence avaient été lancées dans une chambre pour déclencher l'incendie.

Pourquoi Israël célèbre-t-il ses terroristes: Ben Uliel et le meurtre de la famille Dawabsheh

Nasr Dawabsheh, le frère de l’homme assassiné, a assisté au procès. "Nous avons tellement souffert au cours des cinq dernières années avec la procédure judiciaire", a-t-il déclaré. Al Jazeera. «Nous avons dû demander la délivrance de permis au tribunal, qui a tenu quelque 70 séances. C'est notre détermination et notre détermination qui ont permis à l'affaire d'atteindre la phase de détermination de la peine. »

Dawabsheh a ajouté que la peine devrait dissuader les autres colons de réfléchir à deux fois avant d'attaquer les Palestiniens. «Sur le plan personnel, cependant, la condamnation ne signifiera pas grand-chose pour nous, la famille Dawabsheh. Cela ne ramènera pas Saad ou Riham ou Ali. Nous ne voulons pas d'un autre cas de Dawabsheh, et nous ne voulons pas qu'un autre enfant palestinien subisse le traumatisme dont Ahmed souffre toujours. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *