Catégories
Actualité Palestine

L'Egyptien Mohamed Morsi pleure le premier anniversaire de sa mort

Un certain nombre de militants et de personnalités publiques ont célébré le premier anniversaire de la mort de Mohamed Morsi, le premier et le seul dirigeant librement élu d'Egypte.

Morsi est décédé après s'être effondré devant le tribunal lors d'une session de son procès pour espionnage.

Il est arrivé au pouvoir après la révolution populaire de 2011 qui a renversé l'autocrate de longue date Hosni Moubarak. L'universitaire et ingénieur a atteint l'ancienneté dans les Frères musulmans d'Égypte avant de remporter l'élection présidentielle de 2012 en tant que candidat de son groupe.

Une organisation à but non lucratif basée à Londres a été créée à l’anniversaire de la mort de Morsi.

Selon le site Web de la Fondation Morsi pour la démocratie, l'organisation vise à sensibiliser à l'importance d'appeler à une démocratie libre et équitable et de créer des plateformes d'engagement sur les questions de justice sociale.

Morsi était l'un des dizaines de milliers d'Égyptiens détenus par le gouvernement du président Abdel Fattah el-Sisi, le ministre de la Défense de Morsi qui l'a déposé lors d'un coup d'État militaire de 2013.

Des militants et des défenseurs des droits de l'homme ont critiqué les conditions de détention des détenus en Égypte. Des experts indépendants des Nations Unies ont conclu qu'il était détenu dans des conditions «brutales» qui ont contribué à sa mort et pourraient constituer un meurtre arbitraire sanctionné par l'État.

Les experts ont également averti que des milliers de prisonniers supplémentaires en Égypte subissaient des conditions similaires et que leur "santé et vie" risquaient également d'être gravement menacées.

Morsi a été enterré dans un service auquel assistait uniquement sa famille la plus proche. Enterrement dans sa ville natale de Delta du Nil Sharqiya a été refusée. En revanche, Moubarak a été enterré avec les honneurs de l'État lors d'une immense cérémonie en février.

Aucune enquête sur la mort de Morsi n'a été menée.

Abdullah El Sherif, l'hôte populaire d'une émission YouTube sur la satire politique et un critique franc du gouvernement de Sissi, s'est rendu sur les réseaux sociaux pour marquer l'anniversaire.

Traduction: Que Dieu ait pitié de ceux qui ne tolèrent pas l'injustice et des gens qui ne s'attaquent pas à ceux qui expriment des opinions sur la corruption et à ceux qui l'ont combattue avec patience. Que Dieu vous fasse miséricorde, qui était fidèle à votre nation, et maudit ceux qui ont maltraité vous et la torture accrue.

En mars 2018, un panel de politiciens et d'avocats britanniques a averti que les conditions de détention de Morsi étaient mauvaises et pouvaient entraîner sa mort prématurée.

Le panel, qui avait été convoqué à la demande de la famille de Morsi, a déclaré qu'il "recevait des soins médicaux inadéquats, en particulier une gestion inadéquate de son diabète et une gestion inadéquate de sa maladie du foie".

De nombreux utilisateurs des médias sociaux ont profité de l'anniversaire pour souligner les conditions de détention en Égypte.

Traduction: Le premier anniversaire de la mort de Mohammed Morsi – il a été soumis à un procès inéquitable et à des conditions de détention inhumaines, privé de soins médicaux et communiqué avec sa famille et ses avocats.

Des groupes de défense des droits humains estiment que le gouvernement de Sissi a emprisonné jusqu'à 60 000 dissidents depuis le coup d'État de 2013 contre Morsi, dirigé par le ministre de la Défense de l'époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *