Catégories
Actualité Palestine

Le Brésil soutient Israël contre la résolution du CDH – Middle East Monitor

Le 19 juin, le Brésil a voté contre une résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (CDH) qui exigeait la responsabilité des violations graves du droit international dans les territoires palestiniens occupés. La résolution demandait également la poursuite pénale des personnes reconnues coupables de crimes et reconnaissait la compétence de la Cour pénale internationale (CPI) dans les territoires.

La résolution a été approuvée par le Conseil avec 22 voix pour et seulement huit contre, y compris le Brésil. 17 pays se sont abstenus. La résolution a reçu le soutien de tous les pays d'Amérique du Sud.

Commentant la résolution, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki a accusé les pays qui ne l’ont pas soutenue de pratiquer «l’hypocrisie politique, face à la justice et du mauvais côté de l’histoire».

Depuis le début de la présidence de Bolsonaro en octobre 2018, le Brésil a radicalement modifié sa politique étrangère et renforcé ses liens avec Israël. Après 15 ans de vote régulier pour la Palestine, le Brésil a commencé à voter pour Israël et contre la Palestine à l'ONU. En novembre 2018, Bolsonaro a assuré Israel Hayom "Vous pouvez compter sur notre vote à l'ONU sur presque toutes les questions concernant Israël."

En décembre 2018, le Brésil a voté en faveur d'un projet de résolution des Nations Unies parrainé par les États-Unis condamnant le mouvement de résistance islamique palestinien, le Hamas, en tant qu'organisation terroriste. C'était la première fois que le Brésil votait contre la Palestine et entamait sa transformation pour soutenir Israël à l'ONU.

Par la suite, en mars 2019, le Brésil a voté contre une résolution du Conseil des droits de l'homme qui "condamnait l'utilisation intentionnelle apparente d'Israël de la force meurtrière illégale et d'autres forces excessives contre des manifestants civils à Gaza, et a appelé les auteurs de violations de l'enclave à être traduits en justice". Le ministre des Affaires étrangères a déclaré au Sénat brésilien: "J'ai réalisé qu'au cours des 15 dernières années, jusqu'à 80% des résolutions du Conseil des droits de l'homme étaient contre Israël".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *