Catégories
Actualité Palestine

Un travailleur humanitaire britannique Tauqir Sharif arrêté par HTS à Idlib

Un éminent travailleur humanitaire britannique basé dans la province d'Idlib, dans le nord de la Syrie, a été arrêté par Hay'at Tahrir al-Sham (HTS), a confirmé sa famille.

Tauqir Sharif, originaire de Londres, a été arrêté lundi soir par des membres du groupe militant, a déclaré la famille Sharif à Middle East Eye dans un communiqué.

"Nous pouvons confirmer que Tauqir Sharif a été arrêté par le groupe connu sous le nom de HTS dans le nord de la Syrie", indique le communiqué.

«Il n'a pas été kidnappé et il n'y a eu aucune demande ni rançon. Nous prions Allah qu'il soit libéré le plus tôt possible. »

Bilal Abdul Kareem, journaliste à Idlib, a déclaré à MEE que Sharif avait été arrêté par le personnel de sécurité de HTS dans une maison près du camp de réfugiés d'Atmeh vers 20h30, heure locale, lundi.

Un travailleur humanitaire déchu de la nationalité britannique en Syrie dénonce le système «raciste»

Lire la suite "

"Il y avait environ 15 gars qui se sont présentés et ont frappé à la porte de la maison dans laquelle il se trouvait. Quand il a répondu, ils l'ont arrêté", a-t-il dit.

Sharif est basé à Atmeh, près de la frontière turque, depuis 2013. L'année dernière, il a révélé qu'il faisait partie d'un certain nombre de ressortissants britanniques en Syrie qui avaient été déchus de leur nationalité par le gouvernement britannique.

Le gouvernement a révoqué sa nationalité au motif qu'il était considéré comme «aligné sur un groupe aligné sur Al-Qaïda» et pouvait «présenter un risque pour la sécurité nationale du Royaume-Uni».

Sharif nie tout lien avec des groupes armés ou des organisations proscrites. Il dit que son organisme de bienfaisance, Live Updates for Syria, emploie environ 200 personnes et gère 41 projets d'aide à Idlib, la dernière région de Syrie toujours sous le contrôle des forces d'opposition syriennes.

Au cours de la guerre en Syrie, il est devenu l'un des ressortissants étrangers les plus en vue vivant à Idlib, via des émissions sur ses propres réseaux sociaux et grâce à la couverture de son travail par des médias tels que la BBC, Channel 4, ITV, CNN Et moi.

HTS est la coalition de combattants militants, y compris certaines factions anciennement alignées sur al-Qaïda, qui contrôle la majeure partie d'Idlib.

Le groupe procède actuellement à une vague d'arrestations visant des personnalités de la province. Lundi, il a également arrêté un ancien commandant, Abu Malek al-Tali, qui s'est séparé du HTS en avril en opposition à un accord turco-russe qui avait mis fin à une offensive du gouvernement syrien contre Idlib plus tôt cette année.

Tali a formé sa propre faction dissidente alliée à Hurras al-Deen, un groupe militant extrémiste aligné avec al-Qaïda.

Dans une vidéo publiée mardi sur YouTube, Abdul Kareem a appelé HTS à libérer Sharif immédiatement ou à le mettre officiellement en accusation et à lui offrir un «chemin clair vers la justice».

«Il y a eu trop d'incidents où des personnes ont été détenues, il n'y a eu aucune accusation formelle écrite et il n'y a eu aucun procès notable. Nous demandons à Hay'at Tahrir al Sham de mettre immédiatement un terme à ce type de détention sans accusation écrite formelle », a-t-il déclaré.

Sharif a déclaré à MEE en novembre qu'il avait décidé de boycotter son propre appel contre la perte de sa nationalité britannique pour protester contre ce qu'il a qualifié d '"affront à la justice".

Le gouvernement britannique estime que Sharif a droit à la nationalité pakistanaise par le biais de ses parents. Il dit qu'il n'a visité le Pakistan qu'une seule fois, en tant que travailleur humanitaire après les inondations de 2010, et qu'il est effectivement resté apatride et bloqué en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *