Catégories
Actualité Palestine

Des parlementaires européens écrivent une lettre contre l'annexion israélienne de la Cisjordanie

24 juin 2020

Plus de 1 000 parlementaires européens ont écrit hier une lettre pour dénoncer l’annexion prévue de la Cisjordanie par Israël.

La lettre est adressée aux dirigeants européens et les invite à "agir de manière décisive" pour empêcher l'annexion en délibérant avec les acteurs internationaux sur la question. Il a été signé par 1 080 parlementaires de 25 pays européens, dont le Royaume-Uni.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu prévoit d'annexer des colonies juives dans le territoire palestinien à partir de juillet et souhaite également annexer la vallée du Jourdain en Cisjordanie. L'annexion bénéficie du soutien de la droite israélienne, mais de nombreux Palestiniens disent que cela détruira leurs perspectives de devenir un État. Une grande partie de la communauté internationale considère la Cisjordanie, qu'Israël a capturée pendant la guerre de 1967 depuis la Jordanie, comme occupée par Israël.

Les États-Unis sont ouverts à l'annexion dans le cadre du plan de paix de l'administration Donald Trump, mais sous certaines conditions. Le plan permet à Israël d'annexer des parties de la Cisjordanie, mais envisage également un éventuel État palestinien. L'administration Trump a insisté pour que le partenaire du Likoud de Netanyahu au sein du gouvernement d'unité, le parti bleu et blanc, accepte l'annexion avant de poursuivre.

La lettre se lit comme suit: "Malheureusement, le plan du président Trump s'écarte des paramètres et principes convenus au niveau international" et dit que l'annexion érodera la souveraineté palestinienne.

"Il favorise un contrôle israélien effectivement permanent sur un territoire palestinien fragmenté, laissant les Palestiniens sans souveraineté et donnant le feu vert à Israël pour annexer unilatéralement des parties importantes de la Cisjordanie", lit-on dans la lettre.

Certains signataires sont membres des parlements de leurs pays respectifs, tandis que d’autres font partie du Parlement européen de l’Union européenne.

L'opposition internationale à l'annexion s'intensifie à l'approche de juillet. Dans un article de presse sans précédent publié ce mois-ci dans un journal israélien, l'ambassadeur des Émirats arabes unis aux États-Unis, Yousef Al-Otaiba, a déclaré que l'annexion nuirait au désir d'Israël d'améliorer ses liens avec le monde arabe. Le roi Abdallah de Jordanie s’oppose également au plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *