Catégories
Actualité Palestine

La Palestine signe un accord de coopération de 112 millions de dollars avec l'Espagne – Middle East Monitor

Un protocole d'accord sur le développement économique et la coopération couvrant les quatre prochaines années a été signé entre la Palestine et l'Espagne pour une valeur de 100 millions d'euros (112 millions de dollars), a fait savoir Wafa agence de presse.

L'accord, signé par le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad Al-Malki et son homologue espagnole Arancha Gonzalez Laya, prévoit un soutien au secteur de l'emploi et au secteur palestinien de l'économie, de l'agriculture et de l'eau.

«Cet accord signé aujourd'hui, et le soutien espagnol pour nous, comme de nombreux pays dans le monde, constitue un message à Israël et aux États-Unis que le monde est solidaire de la Palestine et le soutient dans la construction de ses institutions d'État sur la voie de la fin de l'occupation et promouvoir la paix et la stabilité dans la région », a déclaré le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh.

"Les secteurs couverts par le protocole d'accord sont importants pour nous en ce moment car ils vont dans le sens des plans de développement du gouvernement pour ces secteurs", a-t-il déclaré.

LIRE: Le cours anti-racisme de BDS Espagne annulé suite aux pressions des groupes pro-israéliens

En outre, l'Espagne contribuera 5 millions d'euros (5,6 millions de dollars) par an pour aider le gouvernement palestinien à mettre en place des établissements d'enseignement afin d'améliorer la santé et la protection sociale et à soutenir les organisations de la société civile concernées par les droits de l'homme et l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine ( UNRWA).

Le pays est l'un des donateurs qui a participé à la réunion mondiale sur l'UNRWA au niveau ministériel organisée plus tôt cette semaine par les gouvernements suédois et jordanien, au cours de laquelle 75 gouvernements et organisations non gouvernementales se sont engagés à verser 130 millions de dollars.

Shtayyeh a exprimé l'espoir que l'Espagne "dirigera l'Union européenne et rompra la situation de facto en reconnaissant l'État palestinien avec sa capitale, Jérusalem, aux frontières de 1967, et en imposant des sanctions à Israël à la lumière de ses plans d'annexion".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *