Catégories
Actualité Palestine

La Belgique vote sur la reconnaissance de l'Etat de Palestine et l'imposition de sanctions à Israël – Middle East Monitor

La Chambre des représentants belge votera aujourd'hui sur l'opportunité de «reconnaître officiellement l'État de Palestine».

La résolution, a déclaré le député socialiste Malik Ban Achour, exhorte le gouvernement fédéral «à reconnaître officiellement l'État de Palestine aux côtés de l'État d'Israël et à considérer cette reconnaissance comme une contribution de la Belgique à la solution fondée sur la coexistence de deux États démocratiques et indépendants avoir le droit de vivre en paix et en sécurité avec des frontières mutuellement reconnues, acceptées et respectées. "

La Chambre des représentants, composée de 150 membres, débattra également d'une deuxième résolution demandant au gouvernement de préparer une liste de "contre-mesures" à mettre en œuvre si le plan d'annexion israélien se poursuit le 1er juillet.

Les députés des partis de gauche, dont le Parti socialiste et les membres des partis français et verts, ont proposé les résolutions.

LIS: Les ventes de défense d'Israël atteignent 7,2 milliards de dollars

Plus tôt cette semaine, plus de 1 000 parlementaires de toute l'Europe ont signé une lettre mettant en garde Israël contre l'annexion de parties de la Cisjordanie occupée.

Les législateurs ont déclaré qu'ils "partageaient de sérieuses préoccupations concernant le plan du président Trump pour le conflit israélo-palestinien et la perspective imminente d'annexion israélienne du territoire de Cisjordanie".

Selon un quotidien privé Al-Bawaba, la résolution soutenant les mesures punitives de l'UE contre Israël a été adoptée par une commission au début du mois avec une majorité facile et devrait être adoptée en plénière.

Cependant, la mesure visant à reconnaître un État palestinien a été adoptée par un vote en commission des affaires étrangères et est considérée comme moins susceptible d'être approuvée par la plénière.

La Suède est devenue le premier membre de l'UE à reconnaître officiellement la Palestine en 2014, bien que d'autres parlements aient depuis appelé leurs gouvernements à le faire.

LIS: Les droits des Palestiniens sont également «non négociables», selon la chancelière Merkel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *