Catégories
Actualité Palestine

L'ONU lève 7,7 milliards de dollars pour faire face à la crise humanitaire en Syrie

Les Nations Unies ont levé 7,7 milliards de dollars d'aide humanitaire pour la Syrie mardi, où plus de neuf ans de guerre ont déplacé la moitié de la population du pays dans une crise exacerbée par la pandémie de coronavirus.

La Conférence de Bruxelles IV sur le soutien de l'avenir de la Syrie et de la région a levé moins que les 10 milliards de dollars recherchés par les agences des Nations Unies. Mais selon certains responsables, les promesses ont été plus élevées que prévu, compte tenu du choc économique de Covid-19 sur de nombreux gouvernements et des lacunes dans d'autres appels à l'aide, notamment pour le Yémen au début du mois.

"Nous reconnaissons que les circonstances sont très inhabituelles, c'est un moment difficile dans chaque pays de trouver les ressources nécessaires pour soulager les souffrances du peuple syrien", a déclaré le chef de l'aide de l'ONU, Mark Lowcock, après la conférence virtuelle des donateurs réunissant une soixantaine de gouvernements et non -agences officielles.

Les agences de l'ONU espéraient obtenir 6 milliards de dollars pour le programme syrien de réponse et de résilience du corps pour les réfugiés à l'extérieur du pays, et 3,8 milliards de dollars supplémentaires pour les personnes déplacées en Syrie.

"Il est choquant que la communauté internationale n'ait pas reconnu l'urgence de la situation, malgré les appels clairs de la société civile syrienne"

– Marta Lorenzo, directrice régionale d'Oxfam pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

La guerre en Syrie a tué plus de 400 000 personnes et déclenché un exode de réfugiés qui a déstabilisé les pays voisins et touché l'Europe. Environ 11 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire et environ neuf millions n'ont pas assez à manger.

Le Programme alimentaire mondial a déclaré que le ralentissement économique couplé à la pandémie de coronavirus a entraîné une augmentation des prix des denrées alimentaires de 200% en moins d'un an.

Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, a déclaré que la vie des Syriens a été "détruite" et que les gens ont été "privés de normalité" tout au long de la guerre civile.

"Cette conférence montre que nous n'oublions pas le conflit en cours", a déclaré Borrell.

"Nous n'oublions pas les souffrances du peuple syrien et nous mobilisons le soutien international derrière les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et le processus mené par les Nations Unies pour régler le conflit syrien", a-t-il déclaré.

«Tout simplement pas assez»

Pourtant, certaines organisations caritatives ont déclaré que davantage de fonds étaient nécessaires pour fournir un soutien au peuple syrien, qui fait face à de multiples crises.

"Les promesses faites par les gouvernements donateurs ne sont tout simplement pas suffisantes pour faire face à la crise syrienne, avec un million de personnes menacées de famine dans le pays et Covid-19 et un ralentissement économique frappant durement les réfugiés et les communautés d'accueil dans les pays voisins", Marta Lorenzo, Le directeur régional d'Oxfam pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, a déclaré dans un communiqué.

"Il est choquant que la communauté internationale n'ait pas reconnu l'urgence de la situation, malgré les appels clairs de la société civile syrienne".

«  Des larmes pour leurs fils '': des photos de César republiées apportent une nouvelle agonie à la Syrie

Lire la suite "

Lorenzo a également salué le soutien de la résolution transfrontalière de l'ONU, qui a aidé à sécuriser les canaux humanitaires dans le pays.

«Il est encourageant d'entendre qu'il y a tant de soutien pour un renouvellement de la résolution transfrontalière qui a créé une bouée de sauvetage pour des millions de personnes dans le nord-ouest de la Syrie, qui autrement ne pourraient pas être atteintes avec de la nourriture, de l'eau et une assistance médicale vitales ," dit-elle.

"Pour parvenir à une paix juste et durable, la communauté internationale doit mettre de côté ses rivalités et soutenir des négociations de paix inclusives dirigées par les Syriens, représenter toutes, y compris les femmes, et s'engager à respecter les droits de l'homme."

L'année dernière, la Conférence de Bruxelles III a levé environ 7 milliards de dollars, un montant record pour l'aide à la Syrie.

L'UE a déclaré dans un rapport la semaine dernière qu'en 2019, les donateurs ont versé 10 milliards de dollars de subventions à la Turquie, à l'Égypte, à l'Iraq, à la Jordanie, au Liban et à la Syrie.

Il s'agit de la huitième conférence sur les annonces de contributions pour la Syrie et la quatrième organisée par l'UE. La communauté internationale a collecté 23 milliards de dollars au fil des ans pour les réfugiés syriens et les personnes déplacées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *