Catégories
Actualité Palestine

Diab aurait dû démissionner après 100 jours au pouvoir

Le gouvernement de Hassan Diab n'a jamais été censé réaliser quoi que ce soit. Ce n'était qu'un simple «passe-temps» pendant que les dirigeants étaient d'accord sur le prochain gouvernement. Cependant, et comme l'attendaient tous les politiciens qui prennent les choses en main, ce gouvernement s'est révélé bien pire que ce que nous pensions qu'il serait. Non seulement ils n'ont pas réussi à réaliser quoi que ce soit de notable dans les 100 jours suivant sa formation, mais la majorité des ministres se sont révélés déconnectés de la réalité et totalement inutiles.

À commencer par le Premier ministre qui s'est avéré aussi utile que le livret qu'il a publié pendant son mandat ministériel, le ministre de la Santé qui bat Corona en dansant Dabke avec tout le village, le ministre de l'Information qui n'a réalisé que récemment que les gens souffrent de la flambée des prix (mettre mis à part le ridicule coup médiatique), le ministre de l'Intérieur qui a jugé bon de rappeler à tous ceux qui ont tué deux personnes dans la guerre civile, le ministre de l'Économie qui est partout, le ministre de l'Agriculture et de la Culture qui n'a aucune idée des deux secteurs, le ministre des Télécoms qui est introuvable, et la liste ne s'arrête pas là…

Et si Diab démissionne maintenant?

Hariri a démissionné après des semaines de manifestations, mais avec Diab, ce sera différent. Ce n'est pas à lui de décider s'il doit démissionner ou non, et il est probable qu'il le fera une fois qu'un nouveau gouvernement sera formé sous la table. En fait, ce n'est même pas un secret qu'un nouveau gouvernement est en train de se former, il vous suffit de suivre l'actualité et de voir qui rencontre qui.

Dans tous les cas, que Diab démissionne tôt ou tard, si les partis politiques ne comprenaient pas encore que le prochain gouvernement devrait être formé de personnes indépendantes et compétentes capables de gérer la crise actuelle et de négocier avec le FMI sans aucune pression politique, alors il sera voué à l'échec également.

Quel est le pire qui pourrait arriver maintenant?

C’est la question du million de dollars. Y a-t-il une nouvelle guerre civile en vue? une nouvelle guerre avec Israël? Les Libanais vont-ils mourir de faim? Y aura-t-il plus de violence?

Malheureusement, tous les scénarios sont plausibles tant que ceux au pouvoir, et ceux qui les suivent aveuglément restent dans le déni volontairement ou non. Ils doivent admettre qu'ils se sont foutus, admettre les pertes qu'ils ont infligées à tous les Libanais et s'engager à changer. Sachant qu'il y a de fortes chances qu'ils ne le fassent pas, la seule alternative est d'intensifier les manifestations jusqu'à ce qu'ils le fassent, et d'espérer que tous ceux qui sont encore aveuglés par leurs Zaïims se réveillent et se joignent aux manifestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *