Catégories
Actualité Palestine

Les Irakiens déplacés connaissent des pertes d'emplois et des pénuries alimentaires en période de pandémie

2 juil.2020

La majorité des Irakiens déplacés ont connu des pertes d'emplois, des pénuries alimentaires et plus encore pendant la pandémie de COVID-19, selon une récente enquête menée par des organisations humanitaires travaillant dans le pays.

En mai, l'International Rescue Committee a mené une enquête auprès d'autres organisations auprès de personnes vivant dans des camps, des quartiers informels et des lieux où des personnes anciennement déplacées sont retournées. Les entretiens ont eu lieu dans le nord et l'ouest, y compris dans la région du Kurdistan, dans les provinces de Ninive, Duhok, Erbil, Sulaimaniyah, Kirkouk, Salahuddin, Anbar et Diyala, a déclaré à Al-Monitor un porte-parole de l'International Rescue Committee.

Selon l'enquête, 87% des personnes interrogées ont perdu leur emploi à la suite des fermetures. De plus, 73% ont réduit la quantité de nourriture consommée en raison de leur situation économique. Et 61% ont dit qu'ils s'endettaient.

L'Iraq a institué une série de fermetures d'entreprises, de couvre-feux, d'interdictions de voyager et de restrictions aux mouvements de civils depuis mars. Malgré ces mesures, les cas de coronavirus grimpent à environ 2 000 par jour, un bond important depuis la mi-juin, selon les statistiques du ministère de la Santé. Le nombre enregistré aujourd'hui était de 2184, pour un total de 53708 avec 2160 décès.

L'Organisation internationale pour les migrations, affiliée à l'ONU, a publié un rapport sur les données d'avril qui montrait qu'un pourcentage important de petites et moyennes entreprises irakiennes ont déclaré des pertes de revenus et d'emplois pendant la pandémie.

La situation économique de l'Iraq n'était pas bonne non plus avant la pandémie. Les manifestations contre le gouvernement se poursuivent depuis octobre. L'un des griefs des manifestants, qui sont en grande partie jeunes, est le manque de possibilités d'emploi dans le pays.

Il y a environ 1,4 million d'Irakiens déplacés à l'intérieur du pays, selon l'ONU. Beaucoup ont été déplacés à la suite du conflit avec l'État islamique qui a commencé en 2014 et ne sont toujours pas rentrés chez eux. Les problèmes de sécurité, les conflits territoriaux, les mauvaises conditions économiques et d'autres facteurs contribuent à la poursuite des déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *