Catégories
Actualité Palestine

L'Église orthodoxe russe dit qu'il est «inacceptable» de transformer Sainte-Sophie en mosquée

Convertir la basilique Sainte-Sophie d'Istanbul d'un musée en mosquée serait "inacceptable", a déclaré samedi un haut responsable de l'Église orthodoxe russe.

L'intervention de la plus grande communauté orthodoxe du monde intervient quelques jours seulement après que le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a exhorté la Turquie à conserver le bâtiment comme musée.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a proposé de restaurer le statut de mosquée du site du patrimoine mondial de l'Unesco, un bâtiment du 6ème siècle au cœur des empires chrétien byzantin et musulman ottoman, et maintenant l'un des monuments les plus visités de Turquie.

Le haut diplomate américain Pompeo exhorte la Turquie à ne pas convertir Sainte-Sophie en mosquée

Lire la suite "

"Nous ne pouvons pas retourner au Moyen-Âge maintenant", a déclaré à la télévision d'Etat le métropolite Hilarion, président du département des relations ecclésiastiques du Patriarcat de Moscou, a rapporté l'agence de presse russe Interfax.

"Nous vivons dans un monde multipolaire, nous vivons dans un monde multiconfessionnel et nous devons respecter les sentiments des croyants."

Hilarion a déclaré que l'Église orthodoxe russe ne comprenait pas le motif de la conversion de Sainte-Sophie et qu'elle pensait que la politique intérieure était à l'origine de cette décision.

"Nous pensons que dans les conditions actuelles, cet acte constitue une violation inacceptable de la liberté religieuse", a-t-il déclaré.

Décision de la Cour

Un tribunal turc a entendu plus tôt cette semaine une affaire visant à reconvertir le bâtiment en mosquée et annoncera son verdict plus tard ce mois-ci.

L'affaire, intentée par une ONG pour la préservation des monuments historiques, conteste la légalité d'une décision prise en 1934, au début de l'État turc laïc moderne sous Mustafa Kemal Ataturk, pour convertir Sainte-Sophie – connue en turc sous le nom d'Ayasofya – d'un mosquée dans un musée.

Erdogan a par le passé rejeté les appels à convertir le musée en mosquée, mais depuis 2016, il a approuvé des mesures symboliques pour réintroduire les pratiques islamiques dans le bâtiment.

En 2016, le gouvernement a autorisé la récitation de l'appel islamique à la prière à l'intérieur du bâtiment et a ensuite affecté un imam à une petite chambre où les gens sont autorisés à prier depuis 1991.

«Nous vivons dans un monde multipolaire, nous vivons dans un monde multiconfessionnel et nous devons respecter les sentiments des croyants»

Église orthodoxe russe

Le gouvernement grec a également exhorté la Turquie à conserver le bâtiment en tant que musée.

Dans une déclaration publiée mercredi, Pompeo a déclaré: "Nous exhortons le gouvernement turc à continuer de maintenir la basilique Sainte-Sophie en tant que musée en tant qu'exemple de son engagement à respecter les traditions religieuses et l'histoire diverse qui ont contribué à la République de Turquie et pour s’assurer qu’il reste accessible à tous. »

Erdogan a décrit la critique étrangère sur la proposition comme une attaque contre la souveraineté de la Turquie.

Mais cette décision a été critiquée par d'autres chefs religieux et politiques.

Le patriarche œcuménique Bartholomew, chef spirituel de quelque 300 millions de chrétiens orthodoxes dans le monde et basé à Istanbul, a déclaré que sa conversion en mosquée décevrait les chrétiens et "romprait" les relations entre l'est et l'ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *