Catégories
Actualité Palestine

Le Congrès relance la tentative de retirer les États-Unis de la guerre du Yémen

2 juil.2020

La Maison aux mains des démocrates tente à nouveau de mettre fin au soutien américain à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui combat les rebelles houthis soutenus par l'Iran au Yémen.

Le House Armed Services Committee a voté mercredi 31-25 pour ajouter un libellé à un projet de loi sur l'autorisation de la défense qui interdirait à l'administration Donald Trump d'utiliser des fonds pour fournir à la coalition saoudienne un soutien logistique dans sa guerre contre les Houthis.

Le représentant Ro Khanna, D-Californie, a présenté l'amendement, qui reflète une disposition qu'il a introduite l'année dernière pour retirer les États-Unis de la guerre du Yémen. Le représentant Matt Gaetz, R-Fla., Était le seul républicain à se joindre aux démocrates pour voter pour l'amendement.

"Il y a deux ans, un amendement similaire visant à mettre fin au ravitaillement en carburant des avions de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite n'a reçu que 19 voix", a déclaré Geo Saba, directeur législatif de Khanna. «Nous travaillerons sans relâche pour le conserver dans le projet de loi final alors qu'il se rendra à la conférence dans le but d'aider à mettre fin à la guerre.»

La législation de Khanna – à côté d'une autre disposition qu'il a ajoutée pour financer toute action militaire offensive contre l'Iran – s'est révélée être un obstacle majeur dans les négociations avec le Sénat républicain pour parvenir à un projet de loi de défense de compromis l'année dernière. Le président du comité des services armés de la Chambre, Adam Smith, D-Wash., A finalement accepté de retirer la disposition du projet de loi de l'année dernière en dépit de l'opposition des dirigeants républicains de la Maison Blanche et du Sénat.

L’amendement de Khanna assure quasiment une nouvelle confrontation avec le Sénat au cours de la guerre au Yémen, car la version de la chambre haute de la législation ne comprendra probablement pas de restrictions similaires.

Le sénateur Bernie Sanders, I-Vt., A tenté d'ajouter mercredi des restrictions de guerre similaires au Yémen au projet de loi sur la défense du Sénat. Cependant, le président du Comité sénatorial des services armés, James Inhofe, R-Okla., A bloqué la demande procédurale de Sanders de procéder à un vote au sol.

"Une majorité bipartite du Sénat américain a déjà voté trois fois … pour suspendre tout soutien militaire américain à la guerre menée par l'Arabie saoudite au Yémen", a déclaré Sanders au Sénat. «Il est temps pour nous de recommencer. Cette fois pas seulement en mots, mais en action: pas d'argent pour la participation des États-Unis à cette horrible guerre, qui détruit une nation parmi les personnes les plus pauvres et les plus désespérées du monde. »

Khanna et Sanders ont dirigé les efforts respectifs à la Chambre et au Sénat pour adopter l'année dernière une loi visant à mettre fin au soutien américain à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite conformément à la loi de 1973 sur les pouvoirs de guerre.

La Chambre a voté 247-175 et le Sénat a voté 54-46 pour adopter la résolution sur les pouvoirs de guerre au Yémen l'année dernière. Cependant, le Congrès n'a pas eu suffisamment de voix pour passer outre le veto du président Trump.

Trump a déjà menacé d'opposer son veto au projet de loi de cette année sur d'autres dispositions bipartites visant à rebaptiser les bases militaires américaines nommées d'après les dirigeants confédérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *