Catégories
Actualité Palestine

L'armée israélienne durement touchée par le coronavirus

9 juil.2020

Israël a enregistré un nombre record de 1 231 nouveaux cas de coronavirus en une seule journée, dont 350 signalés par l'armée israélienne le 9 juillet. l'armée de placer 10 000 soldats en quarantaine. Au 9 juillet, Tsahal avait vu 562 de ses soldats et membres du personnel citoyen contracter le coronavirus. La majorité des transporteurs sont dans un état stable et 246 se sont déjà rétablis.

L'armée a déclaré que la plupart des soldats mis en quarantaine continuent d'exercer leurs fonctions sous stricte surveillance médicale et dans des lieux sûrs, mais les chiffres sont toujours si alarmants que les chefs des FDI ont décidé d'appeler 2000 soldats de réserve d'ici la fin du mois de juillet. Jusqu'à présent, seulement 750 soldats de réserve ont été appelés pour aider l'armée dans sa bataille contre le nouveau coronavirus. Lors de la réunion d'urgence spéciale où la décision de recrutement a été prise, le ministre de la Défense, Benny Gantz, a présenté un plan pour ouvrir davantage d'hôtels de quarantaine dédiés la semaine prochaine.

Gantz lui-même est en quarantaine depuis le 8 juillet. Il a obtenu un résultat négatif lors d'un premier examen, mais a été chargé de s'isoler jusqu'à ce que les résultats d'un second soient de retour. "Gantz se sent bien et continuera de gérer les affaires du ministère et le reste de son travail public de l'isolement", a annoncé son bureau. Ce matin, c'était au tour du chef d'état-major de Tsahal Aviv Kochavi. Le chef militaire, qui est maintenant isolé, se sentirait bien et ne présente aucun symptôme.

Malgré l'augmentation du nombre de cas de COVID-19, les FDI n'ont pas rétabli les blocages sur les bases militaires, comme ils l'ont fait lors de la première vague du virus. Au lieu de cela, les soldats ont été invités à faire très attention à maintenir une distance sociale. Pour les unités de combat, le congé est désormais limité à une fois toutes les trois semaines.

L'armée israélienne a également annoncé le 8 juillet qu'elle annulait un exercice majeur prévu pour septembre, affirmant qu'elle ne disposait pas de fonds suffisants pour le grand exercice, destiné à tester la capacité de l'armée à passer rapidement des opérations de routine aux opérations de guerre en cas de scénario avant. Des sources politiques ont accusé les chefs d’armée d’avoir des arrière-pensées, affirmant que cette annonce visait à faire pression sur le ministère des Finances au milieu d’une dispute entre les deux organes au sujet du budget annuel de l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *