Catégories
Actualité Palestine

Après la perte d'emplois, de nombreux Soudanais luttent pour joindre les deux bouts en Égypte – Middle East Monitor

Après avoir perdu son emploi de femme de ménage au Caire, le réfugié soudanais Abdel-Nasser Khamis a du mal à payer ses factures.

C’est un sort partagé par des dizaines de milliers de migrants en Égypte, où les retombées du coronavirus ont durement touché l’économie, ont déclaré des responsables de l’ONU et des travailleurs humanitaires.

Le verrouillage des coronavirus a également coûté leur emploi à de nombreux Égyptiens. Plus d'un quart de ceux qui avaient un emploi n'ont pas travaillé depuis que le gouvernement a pris des mesures pour lutter contre la pandémie, tandis que plus de la moitié ont été mis à des heures plus courtes, le bureau des statistiques dit.

À leur tour, les Égyptiens ont été contraints de laisser partir les migrants d'Afrique et d'Asie travaillant comme employés de maison, chauffeurs ou travailleurs, disent les résidents, les migrants et les travailleurs humanitaires.

AVIS: le Soudan ne peut pas changer ses conditions économiques du jour au lendemain

L'Organisation des Nations Unies pour les migrations, l'OIM, a vu les demandes d'aide d'étrangers en Égypte multipliées par quatre depuis mars.

Khamis, qui vit avec sa femme, son bébé et ses proches dans un petit appartement du quartier surpeuplé d'Ain Shams, reçoit des colis alimentaires d'une association caritative. Mais ce n'est pas assez.

«Je n'ai pas payé de loyer pour cette maison depuis trois mois. Le propriétaire était d'accord, mais dit maintenant que c'est le mois dernier », a déclaré le jeune homme de 29 ans, en larmes.

«Nous avons principalement mangé du riz. De la viande que nous ne pouvons plus nous permettre », a-t-il dit, assis sur un canapé à côté d'un parent qui a également perdu son emploi de femme de ménage.

L’OIM estime qu’environ 6,3 millions d’étrangers en Égypte sont «vulnérables» et ont besoin d’aide, a déclaré Laurent De Boeck, chef de l’OIM en Égypte.

<img data-attachment-id = "395374" data-permalink = "https://www.middleeastmonitor.com/20200406-uae-offers-4000-bed-site-to-nhs-for-free-as-part– of-coronavirus-battle / img_0605 / "data-orig-file =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?fit= 2560% 2C1600 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 "data-orig-size =" 2560,1600 "data-comments-open =" 0 "data-image-meta =" {"aperture": "0", "credit" ":" "," camera ":" "," caption ":" "," created_timestamp ":" 0 "," copyright ":" "," focal_length ":" 0 "," iso ":" 0 ", "shutter_speed": "0", "title": "", "orientation": "1"} "data-image-title =" Cartoon "data-image-description ="

Coronavirus se répand au Moyen-Orient – Caricature (Sabaaneh / MiddleEastMonitor)

"data-medium-file =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?fit=500%2C312&quality=85&strip=all&zoom= 1 & ssl = 1 "data-large-file =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?fit=933%2C583&quality=85&strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 "class =" size-large wp-image-395374 jetpack-lazy-image "alt =" Le coronavirus se propage au Moyen-Orient – Dessin animé (Sabaaneh / MiddleEastMonitor) "width =" 933 "height =" 583 "data-recalc-dims =" 1 "srcset =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?resize=1200%2C750&quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 1200w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?resize=500%2C312&quality=85&strip= all & zoom = 1 & ssl = 1 500w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?resize=1536%2C960&quality=85&strip=all&zoom=1&ssl = 1 1536w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.c om / wp-content / uploads / 2020/04 / IMG_0605-scaled.jpg? resize = 2048% 2C1280 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 2048w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp -content / uploads / 2020/04 / IMG_0605-scaled.jpg? w = 1867 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 1867w "data-lazy-tailles =" (largeur max: 933px) 100vw, 933px "src =" https : //i1.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605.jpg? resize = 933% 2C583 & is-pending-load = 1 # 038; quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 "/>

Coronavirus se répand au Moyen-Orient – Caricature (Sabaaneh / MiddleEastMonitor)

"data-medium-file =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?fit=500%2C312&quality=85&strip=all&zoom= 1 & ssl = 1 "data-large-file =" https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?fit=933%2C583&quality=85&strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 "class =" size-large wp-image-395374 "src =" https://i1.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605. jpg? resize = 933% 2C583 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 "alt =" Coronavirus se propageant au Moyen-Orient – Dessin animé (Sabaaneh / MiddleEastMonitor) "width =" 933 "height =" 583 "srcset =" https: // i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?resize=1200%2C750&quality=85&strip=all&zoom=1&ssl=1 1200w, https: //i2.wp .com / www.middleeastmonitor.com / wp-content / uploads / 2020/04 / IMG_0605-scaled.jpg? resize = 500% 2C312 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 500w, https://i2.wp.com/ www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg ? resize = 1536% 2C960 & quality = 85 & strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 1536w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?resize= 2048% 2C1280 & qualité = 85 & strip = tout & zoom = 1 & ssl = 1 2048w, https://i2.wp.com/www.middleeastmonitor.com/wp-content/uploads/2020/04/IMG_0605-scaled.jpg?w=1867&quality=85&strip = all & zoom = 1 & ssl = 1 1867w "tailles =" (largeur max: 933px) 100vw, 933px "data-recalc-dims =" 1 "/>

Coronavirus se répand au Moyen-Orient – Caricature (Sabaaneh / MiddleEastMonitor)

«Je pense que nous avons reçu 26 500 demandes (en espèces)», a-t-il déclaré. «Nous avons un plan et une stratégie pour atteindre 80 000 personnes.»

Le centre de presse du gouvernement et le ministère des Affaires étrangères n'ont pas répondu aux questions sur la situation des migrants.

L'Égypte affirme que son traitement des réfugiés est exemplaire car ils reçoivent des services tels que des soins de santé sans discrimination et vivent librement parmi les habitants.

De Boeck a déclaré que les Égyptiens étaient très accueillants mais qu'il y avait une limite à ce qu'ils pouvaient faire. Même avant l'éclatement de COVID-19, environ un tiers des habitants étaient en dessous du taux de pauvreté, et près des trois quarts ont vu leur revenu baisser depuis lors, selon les chiffres officiels.

Coincé

L'Égypte était un point de transit pour les migrants africains qui tentaient de gagner de l'argent avant de continuer.

Mais des contrôles stricts empêchant les bateaux de migrants de se rendre en Europe, une barrière frontalière israélienne et le conflit en Libye ont laissé de nombreux bloqués.

Le plus grand groupe est soudanais avec environ 3,8 millions, dit l'OIM – l'Égypte voisine est une destination naturelle pour échapper à la pauvreté car ils peuvent voyager par voie terrestre et obtenir l'aide de leurs proches.

Un organisme de bienfaisance soudanais a aidé plus de 500 familles dont les soutiens de famille sont devenus chômeurs en Égypte. «Beaucoup sont menacés d'expulsion parce qu'ils ne peuvent pas payer le loyer», a déclaré Abdallah Rabeh, l'un de ses dirigeants.

Ayat Mohamed, 40 ans, qui vit avec 6 enfants, son père malade et deux autres membres de sa famille dans un appartement à peine meublé, se demande comment trouver de la nourriture comme son mari journalier ne l'a pas fait depuis mars.

«Notre situation financière est difficile… Il n'y a pas de travail», a-t-elle expliqué, debout dans sa petite cuisine.

Non seulement les Soudanais sont touchés. Selon les dirigeants communautaires, quelque 1 000 Nigérians ont perdu leur emploi et environ un quart des 4 000 Philippins vivant en Égypte.

LIRE: L'Egypte refuse de construire des camps de réfugiés pour les migrants expulsés d'Europe

«Beaucoup (Nigérians) travaillaient auparavant comme professeurs d'anglais», a déclaré Peter Olufosoye, un homme d'affaires qui préside la communauté des expatriés nigérians en Égypte.

Certains étrangers tentent de rentrer chez eux, a déclaré De Boeck.

L'OIM a reçu des demandes de 1 500 personnes pour rentrer chez elle par avion et en attend 500 autres au cours des trois prochains mois.

Pour les Khamis, le retour au Darfour, où se déroule un conflit non résolu où l'ONU dit que 300 000 personnes sont mortes, n'est pas une option. "Il n'y a pas de sécurité au Darfour", a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *