Catégories
Actualité Palestine

Les dauphins de combat russes peuvent avoir été utilisés en Syrie: rapport

20 juil.2020

La Russie a peut-être déployé des dauphins de combat pour aider son effort de guerre en Syrie, suggère une nouvelle recherche open source.

Les images satellite semblent montrer que des enclos de mammifères marins se trouvaient à la base navale russe de Tartous, en Syrie, pendant une période fin 2018. Écrivant dans Forbes, le chercheur open source HI Sutton dit que les dauphins provenaient probablement d'une unité de la mer Noire près de Sébastopol, en Crimée. . Ils peuvent avoir été déployés pour "contrer les plongeurs ennemis qui pourraient essayer de saboter des navires dans le port" ou pour récupérer des objets de la mer, a-t-il écrit.

Les enclos ne sont apparus que de septembre à décembre 2018, ce qui a conduit Sutton à spéculer que les dauphins «auraient pu être un test. Ou cela n'a peut-être pas bien fini.

La Russie a une histoire de formation de mammifères marins à des tâches militaires. Pendant la guerre froide, la marine soviétique aurait appris aux dauphins à utiliser leur écholocation pour rechercher des mines sous-marines et détecter les sous-marins. Un colonel russe à la retraite a déclaré au Guardian que les cétacés étaient même entraînés à installer des engins explosifs sur les navires ennemis.

Après avoir annexé la région de Crimée, la Russie a pris le contrôle des installations pour les dauphins de la marine ukrainienne en 2014. Le ministère russe de la Défense a annoncé en 2016 qu'il paierait 26 000 dollars pour que trois dauphins mâles et deux femelles soient livrés à Sébastopol. En avril 2019, un pêcheur a découvert un béluga apprivoisé au large des côtes norvégiennes portant un harnais suggérant qu'il provenait d'une installation navale russe.

La Russie se bat en Syrie aux côtés des forces gouvernementales depuis septembre 2015, date à laquelle elle est intervenue militairement et a renversé le cours de la guerre en faveur du régime. Une offensive soutenue par la Russie sur le dernier bastion rebelle d'Idlib en décembre a contraint environ 1 million de personnes, dont une majorité de femmes et d'enfants, à fuir leurs maisons.

Tartous abrite la seule base navale de la Russie en dehors de l'ex-URSS. En 2017, Moscou a signé un accord avec le président syrien Bashar al-Assad pour louer l'installation navale méditerranéenne pour 49 ans supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *