Catégories
Actualité Palestine

La nouvelle plateforme DNC s'oppose à l'annexion, BDS, ne mentionne pas «l'occupation»

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (à droite) rencontre le politicien américain Joe Biden. (Photo: fichier)

Par le personnel de Palestine Chronicle

Le Parti démocrate américain a publié mercredi un projet de sa plate-forme 2020, dans lequel il s'est abstenu de mentionner l'occupation israélienne par son nom.

Les 80 pages document sert de modèle pour les priorités politiques du parti sur une période de quatre ans. Le document final sera publié le mois prochain.

Bien que, dans leur projet, les «démocrates s’opposent à toute mesure unilatérale de l’une ou l’autre des parties – y compris l’annexion – qui sape les perspectives de deux États», ils n’ont pas critiqué l’occupation illégale par Israël de Jérusalem-Est, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza.

Isreal a occupé les territoires palestiniens en juin 1967, un acte qui viole le droit international et les conventions relatives aux droits de l'homme.

Le projet reconnaît également Jérusalem comme la «capitale d'Israël» et s'oppose au mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions, et «à tout effort visant à distinguer et à délégitimer injustement Israël».

Ci-dessous, la position du Parti démocrate sur la Palestine et Israël, telle qu’énoncée dans son projet:

«Les démocrates croient qu'un Israël fort, sûr et démocratique est vital pour les intérêts des États-Unis. Notre engagement envers la sécurité d’Israël, son avantage militaire qualitatif, son droit de se défendre et le mémorandum d’accord de 2016 est sans appel.

«Les démocrates reconnaissent la valeur de chaque Israélien et de chaque Palestinien. C’est pourquoi nous travaillerons pour aider à mettre fin à un conflit qui a causé tant de souffrances à tant de personnes. Nous soutenons une solution négociée à deux États qui assure l’avenir d’Israël en tant qu’État juif et démocratique avec des frontières reconnues et défend le droit des Palestiniens de vivre dans la liberté et la sécurité dans un État viable qui leur est propre. »

«Les démocrates s'opposent à toute mesure unilatérale de chaque côté – y compris l'annexion – qui sape les perspectives de deux États. Les démocrates continueront de s'opposer à l'incitation et à la terreur. Nous nous opposons à l'expansion des colonies. Nous pensons que si Jérusalem est une question qui doit faire l’objet de négociations sur le statut final, elle doit rester la capitale d’Israël, une ville indivise accessible aux personnes de toutes confessions. »

«Les démocrates rétabliront les relations diplomatiques américano-palestiniennes et l'assistance essentielle au peuple palestinien en Cisjordanie et à Gaza, conformément à la loi américaine. Nous nous opposons à tout effort visant à distinguer et délégitimer injustement Israël, y compris aux Nations Unies ou par le biais du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions, tout en protégeant le droit constitutionnel de nos citoyens à la liberté d'expression.

(The Palestine Chronicle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *