Catégories
Actualité Palestine

La Premier League voulait que l'État saoudien devienne directeur de Newcastle United, déclare un investisseur

Un projet de rachat de Newcastle United a échoué en partie en raison de la demande de la Premier League que l'État saoudien devienne directeur du club de football pour que l'accord soit conclu, selon un membre dirigeant du groupe d'investissement qui cherchait à acheter le club.

Depuis avril, la Premier League anglaise (EPL) envisageait une candidature d'un consortium dirigé par le Fonds d'investissement public saoudien (PIF), présidé par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

"La Premier League voulait que le pays, l'Arabie, devienne directeur du club de football. C'est de cela qu'il s'agit."

– Amanda Staveley, partenaires de PCP Capital

Mais le rachat proposé de 300 millions de livres sterling (390 millions de dollars) s'est effondré jeudi lorsque le PIF, les frères milliardaires David et Simon Reuben et Amanda Staveley de PCP Capital Partners ont déclaré qu'ils avaient retiré leur intérêt après trois mois d'attente de l'approbation de la Premier League.

Dans un entrevue avec le site Web de sports Athletic, Staveley a expliqué les raisons de l'échec de la candidature:

"La Premier League voulait que le pays, l'Arabie, devienne directeur du club de football. C'est de cela qu'il s'agit.

"Ils disaient en fait que" PIF ne serait pas le bénéficiaire effectif ultime, nous pensons que c'est en fait le gouvernement, donc nous voulons que le pays devienne un directeur ".

"La Premier League a rendu les choses si difficiles. Ce serait sans précédent. Aucun pays n'est jamais devenu directeur d'un club. C'est ridicule."

Staveley était intéressé par l'achat du club depuis trois ans et avait finalement conclu un accord avec le propriétaire de Newcastle, Mike Ashley, en avril, PIF étant censé prendre une participation de 80% dans le club.

Elle a également affirmé que d'autres clubs de Premier League avaient joué un rôle dans la décision de la ligue de bloquer la conclusion de l'accord.

L'Arabie saoudite met fin à son intérêt pour l'achat de Newcastle United

Lire la suite "

Le rachat proposé a été opposé dès le départ par plusieurs organisations et défenseurs des droits de l'homme, qui ont accusé l'Arabie saoudite d'utiliser Newcastle United pour «laver» son bilan en matière de droits de l'homme.

Le consortium a également cité le long processus de vérification qui a été retardé par des problèmes de droits de l'homme et de piratage comme l'une des principales raisons de se retirer de l'offre.

Cependant, le directeur général de Newcastle, Lee Charnley, a semblé suggérer que l'accord pourrait être ressuscité.

«Nous prenons acte de la déclaration d’hier. Ne dites jamais jamais, mais pour être clair, Mike Ashley est engagé à 100% dans cet accord. Cependant, notre objectif actuel doit maintenant être de soutenir (le manager) Steve Bruce dans le marché des transferts et sur les préparatifs de la nouvelle saison », a déclaré Charnley dans un communiqué vendredi.

Ashley n'a pas retiré le club du marché, mais ses chances de trouver un nouvel acheteur peuvent être entravées par l'incertitude économique qui a suivi la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *