Catégories
Actualité Palestine

Explosion de Beyrouth: la Ligue arabe et la Turquie offrent leur aide au Liban alors que le nombre de morts augmente

La Ligue arabe et la Turquie ont toutes deux annoncé qu'elles étaient prêtes à mobiliser leurs ressources pour aider le Liban à la suite de l'explosion dévastatrice de mardi, alors que le bilan de l'explosion continuait d'augmenter.

S'exprimant après une réunion avec le président libanais Michel Aoun, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a déclaré que l'organisme était également prêt à aider l'enquête sur l'explosion.

"Nous sommes prêts à aider de tous nos moyens", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il participerait à une conférence téléphonique internationale organisée par la France dimanche pour discuter de l'aide au Liban.

Lors d'une visite au Liban samedi, le vice-président turc Fuat Oktay a déclaré que son pays serait également sur place pour aider à reconstruire le port de Beyrouth, une bouée de sauvetage importante pour l'économie libanaise qui a été anéantie par une explosion massive imputée à l'allumage d'environ 2700 tonnes de nitrate d'ammonium sont restées en place pendant six ans.

Le port turc de Mersin, sur la Méditerranée, est prêt à aider le port de Beyrouth, a-t-il déclaré, sans donner de détails.

Le bilan de l'explosion du port de mardi est de 154 morts, selon une estimation officielle vendredi, mais devrait encore augmenter, avec plus de 5000 personnes blessées, dont certaines gravement.

Samedi, le ministère néerlandais des Affaires étrangères a déclaré que l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban était décédée des suites de l'explosion.

Hedwig Waltmans-Molier, 55 ans, a été blessée par l'explosion alors qu'elle se tenait à côté de son mari, l'ambassadeur Jan Waltmans, dans le salon de leur maison à Beyrouth, a indiqué le ministère.

Plus de 60 personnes sont toujours portées disparues, a déclaré samedi un responsable du ministère de la Santé.

"Le nombre de morts est de 154, dont 25 qui n'ont pas encore été identifiés", a déclaré le responsable à l'AFP. "De plus, plus de 60 personnes sont toujours portées disparues."

Le ministre de la Santé a déclaré vendredi qu'au moins 120 des 5 000 personnes blessées mardi sont dans un état critique.

Conférence internationale des donateurs

Une conférence internationale virtuelle des donateurs lancée par Macron et à laquelle le président américain Donald Trump et d'autres hauts dirigeants participeront est prévue dimanche.

Le Liban a manqué à sa dette au début de cette année et les dirigeants actuels n'ont jusqu'à présent pas réussi à faire face à l'urgence économique et à s'entendre sur un plan de sauvetage international malgré l'intense pression occidentale.

Une vue aérienne prise le 7 août 2020 montre une vue partielle du port de Beyrouth, du silo à grains endommagé et du cratère causé par l'explosion colossale (AFP)
Une vue aérienne prise le 7 août 2020, montre une vue partielle du port de Beyrouth, du silo à grains endommagé et du cratère causé par l'explosion colossale (AFP)

S'exprimant vendredi soir, Aoun a déclaré que "l'explosion a conduit à la levée de l'isolement".

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a également déclaré que la catastrophe avait créé "une opportunité" pour que le monde travaille à nouveau avec le Liban.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, faisait également partie de ceux de Beyrouth samedi pour manifester sa solidarité avec la ville sinistrée, où 300 000 personnes ont été temporairement sans abri par l'explosion du port.

Protestations prévues

La ville se préparait également à des manifestations samedi, alors que le chagrin se transformait en rage contre une classe politique que beaucoup tiennent responsable de la destruction.

Explosion de Beyrouth: mon cœur se brise, mais il n'y a pas le temps de pleurer

Lire la suite "

Le président et le Premier ministre libanais ont promis qu'une enquête gouvernementale dénicherait les coupables mais, plus qu'un simple cas de négligence, de nombreux Libanais voient l'explosion comme le résultat direct de la corruption de leurs dirigeants.

"Après trois jours de nettoyage, d'enlèvement des gravats et de lécher nos blessures … il est temps de laisser notre colère exploser et de les punir", a déclaré Fares Halabi, un militant de 28 ans qui envisage de se joindre à une manifestation prévue dans l'après-midi, s'adressant à l'AFP.

Certains manifestants ont érigé une potence simulée pour les principaux politiciens libanais sur la place des Martyrs, l'épicentre d'un mouvement de protestation qui a commencé à la fin de l'année dernière et qui s'est poursuivi, après avoir brièvement secoué la classe dirigeante héréditaire du pays et provoqué une secousse gouvernementale, avec Hassan Diab prenant en tant que Premier ministre en janvier de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *