Catégories
Actualité Palestine

22 momies défilent au Caire

9 août 2020

LE CAIRE – L'Égypte assistera bientôt à une procession solennelle au cours de laquelle 22 momies royales pharaoniques seront transportées de leur exposition actuelle au Musée égyptien de la place Tahrir à leur nouvelle exposition permanente au Musée national de la civilisation égyptienne à Fustat. Le déménagement devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

Les momies datent des 17e, 18e, 19e et 20e dynasties. Ils comptent 18 rois et quatre reines, dont le roi Ramsès II, le roi Thoutmosis III, le roi Seti I, la reine Hatchepsout et la reine Merit Amon, épouse du roi Amenhotep I, ainsi que la reine Ahmose Nefertari, épouse du roi Ahmose I.

Le 27 juillet, le ministère des Antiquités et du Tourisme a annoncé que le Musée national de la civilisation égyptienne de Fustat avait reçu 17 cercueils royaux à restaurer en vue de la réception des momies royales du Musée égyptien de Tahrir.

Manal al-Ghannam, directeur de la restauration au Musée national de la civilisation égyptienne, a déclaré à Al-Monitor: «Il existe une équipe égyptienne qui travaille avec les derniers équipements pour préserver, entretenir et emballer les momies avec la plus grande efficacité. Les matériaux utilisés sont tous sûrs et n'endommageront pas les momies. Chaque momie est examinée et restaurée séparément, en tenant compte de plusieurs facteurs, dont la température, l'humidité, l'éclairage et l'environnement environnant de chacun d'eux. Chaque momie est placée dans une capsule d'azote avec des normes spécifiques, et le transport se fera dans des boîtes spécialement conçues.

«L'équipe a terminé son travail après environ deux ans et demi, et les momies sont maintenant prêtes pour le transport», a-t-elle ajouté.

Le développement du Musée national des civilisations s'inscrit dans le cadre d'un projet visant à développer le Caire historique et à en faire une attraction touristique. Le plan comprend le développement de l'aqueduc de la citadelle du Caire, du lac Ain As-Sira et de la place Tahrir, ainsi que la création du parc industriel Rubiky et l'élimination des bidonvilles.

Le Musée national de la civilisation égyptienne est situé dans la ville historique de Fustat – la première capitale islamique de l'Égypte après la conquête de 641 après JC – couvrant 33,5 acres et surplombant le lac Ain As-Sira.

La première pierre du musée a été posée en 2002. C’est le premier musée à être consacré à l’ensemble de la civilisation égyptienne. Sa construction a été achevée en 2005 et elle a été partiellement ouverte au public en 2017. Plus de 50 000 artefacts montrent les étapes de la civilisation égyptienne des temps les plus reculés à l'ère moderne. Le musée travaille en coordination avec l'UNESCO sur la protection et la préservation du patrimoine culturel égyptien.

Moamen Othman, le chef du département des musées au ministère du Tourisme et des Antiquités, a déclaré à Al-Monitor: «Le Musée des civilisations contient une grande salle équipée des dernières technologies pour exposer les momies. Chaque momie sera exposée à côté de son cercueil et de quelques artefacts distincts appartenant au roi et à la période au pouvoir, ce qui n'est pas faisable au musée Tahrir.

Les projets ambitieux de transporter toutes les momies en procession inquiètent certains scientifiques. Ibrahim Badr, professeur assistant de restauration archéologique à l'Université Misr pour la science et la technologie, a déclaré à Al-Monitor: «Traiter les momies est difficile et très sensible, il serait donc préférable de transporter une ou deux momies au maximum, pas 22 momies à la fois. "

Le musée égyptien est le plus ancien musée archéologique du Moyen-Orient. Inauguré par le Khédive Abbas Helmy II en 1902, il comprend la plus grande collection d'antiquités égyptiennes anciennes au monde, allant de la période prédynastique aux époques grecque et romaine.

Le directeur Sabah Abdel Razek a déclaré à Al-Monitor: «Des travaux sont en cours pour afficher de nouveaux objets dans la salle des momies du Musée égyptien, parmi lesquels les portraits de Fayoum découverts en 1888, qui sont une collection de portraits qui ont été utilisés pour couvrir les visages des momies. , au lieu de masques, à l'époque romaine.

Il a poursuivi: «Le musée égyptien retiendra ses visiteurs car il contient encore des objets importants tels que la collection Yuya et Thuya, la statue d'Akhenaton, la statue de la reine Hatchepsout, la statue de Khéops et la statue de Khafré, entre autres pièces rares et distinctives. "

Othman a déclaré que le musée égyptien coopérait avec cinq musées européens, dont le Louvre et le musée de Berlin, sur d'éventuels prêts d'antiquités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *