Catégories
Actualité Palestine

Explosion de Beyrouth: les lignes de conteneurs reprennent les appels vers la ville alors que le terminal redémarre les opérations

Les lignes de conteneurs ont repris les appels vers Beyrouth après l'explosion de la semaine dernière, le terminal n'ayant subi que des dommages mineurs, ont déclaré de grandes compagnies maritimes.

L'explosion du 4 août dans le port de Beyrouth, qui a tué plus de 160 personnes et en a blessé 6 000 autres, a causé des dégâts considérables dans la capitale libanaise en quelques secondes.

Les lignes de conteneurs ont détourné les navires vers le plus petit port libanais de Tripoli pour maintenir les lignes d’approvisionnement vitales en marche.

Explosion de Beyrouth: le gouvernement de Diab est parti. Voici à quoi s'attendre au Liban

Lire la suite "

"Nous sommes heureux d'annoncer que le terminal à conteneurs n'a subi que des dommages mineurs et qu'il a redémarré ses opérations", a déclaré mardi la ligne de conteneurs allemande Hapag Lloyd dans une note aux clients, ajoutant que son premier navire à faire escale à Beyrouth depuis la catastrophe est dû à quai le vendredi.

«Parallèlement à la remise en état de nos services, nous rouvrons également l'acceptation des réservations pour le fret à destination et en provenance de Beyrouth», a déclaré la société, ajoutant qu'elle évaluait toujours l'étendue des dommages subis par ses conteneurs qui se trouvaient dans le port au moment de l'explosion.

Le bureau de Hapag Lloyd à Beyrouth avait été complètement détruit mais le personnel était indemne.

«Nous n'avons pas de crise du pain!

Le Liban, qui importe presque tout ce qu'il utilise, compte sur des porte-conteneurs pour transporter des articles allant des cargaisons alimentaires réfrigérées aux vêtements et autres biens de consommation.

Le ministre libanais de l'Économie a déclaré mercredi que le pays disposait de suffisamment de blé pour couvrir quatre mois de consommation, que ce soit dans les stocks existants ou dans les expéditions qui devraient atteindre le pays en août.

Le Liban a 32 000 tonnes de farine en plus des 110 000 tonnes qui sont arrivées ou arriveront dans les deux semaines à venir, a déclaré Raoul Nehme dans un tweet.

Le Programme alimentaire mondial envoie également 17 000 tonnes de farine comme premier lot d'un plan d'approvisionnement de 50 000 tonnes.

Un rapport de l'ONU publié mardi a déclaré que le Liban n'avait que six semaines d'approvisionnement.

"Nous n'avons pas de crise boursière ou de crise du pain!" Nehme a tweeté.

Un rapport de Reuters vendredi a révélé que le gouvernement libanais, contrairement à de nombreux pays dépendants des importations de blé, n'avait pas conservé de stock stratégique de blé et que tous les stocks privés de céréales détenus dans le silo à grains de Beyrouth au port avaient été détruits dans l'explosion.

Nehme a déclaré vendredi que son ministère avait prévu de créer une réserve gouvernementale de 40 000 tonnes de blé, mais ces plans ne s'étaient pas concrétisés avant l'explosion.

Le gouvernement libanais a démissionné lundi mais le président Michel Aoun a demandé au gouvernement de rester intérimaire jusqu'à ce qu'un nouveau cabinet soit formé.

'L'opération s'est déroulée sans heurts'

Le port à conteneurs de Beyrouth a une capacité annuelle moyenne d'un peu plus de 1 million d'EVP (unités équivalentes 20 pieds), contre 400000 EVP de Tripoli, qui pourrait être étendue à 600000 EVP et un maximum de 750000 EVP si davantage de grues sont installées, selon les données d'expédition.

La ligne française de conteneurs CMA CGM a également déclaré mardi qu'elle était de nouveau pleinement opérationnelle à Beyrouth, ajoutant que son premier porte-conteneurs avait débarqué dans le port lundi, a rapporté Reuters.

"L'opération s'est déroulée sans heurts. Les opérations commerciales des porte-conteneurs reprennent normalement depuis le 10 août au port de Beyrouth", a déclaré CMA dans un communiqué.

"Les navires ont été temporairement détournés vers Tripoli où un centre logistique a été établi, ainsi que vers d'autres ports de la région."

La CMA a déclaré la semaine dernière qu'un de ses membres du personnel de Beyrouth qui avait disparu après l'explosion était mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *