Catégories
Actualité Palestine

Le journaliste Bilal Abdul Kareem arrêté par HTS à Idlib en Syrie

Un journaliste américain basé dans la province syrienne d'Idlib, tenue par l'opposition, a été arrêté par le groupe militant Hay'at Tahrir al-Sham (HTS), selon des informations locales.

Bilal Abdul Kareem, un contributeur de Middle East Eye et l'un des journalistes étrangers les plus en vue couvrant la guerre civile en Syrie, a été arrêté jeudi par les forces HTS dans la ville d'Atmeh, dans le nord d'Idlib.

Le réseau On the Ground News d'Abdul Kareem a rapporté qu'il avait été agressé et emmené dans un lieu inconnu par des membres masqués du groupe, qui contrôle une grande partie d'Idlib.

Les raisons de l'arrestation d'Abdul Kareem et la nature des accusations auxquelles il fait face restent inconnues.

Mais sa détention fait suite à la nouvelle arrestation mardi de Tauqir Sharif, un travailleur humanitaire britannique basé à Idlib dont le cas avait été mis en évidence par Abdul Kareem lorsque Sharif avait été initialement arrêté en juin.

Il fait également suite à la diffusion de l'interview d'Abdul Kareem avec l'épouse de Sharif, Racquell Hayden-Best, dans laquelle elle alléguait que son mari avait été torturé pendant la garde à vue de HTS.

"Ils l'avaient torturé en prison", a-t-elle déclaré dans l'interview pour On the Ground News.

"En raison des conditions de mise en liberté sous caution imposées à lui, il n'a rendu cela public à personne."

Abdul Kareem a publié une autre vidéo sur OGN cette semaine dans laquelle il a demandé si HTS autorise la torture dans son système carcéral.

"Il y a eu de nombreuses plaintes concernant la torture dans le système pénitentiaire", a-t-il dit.

"Nous aimerions demander officiellement à Hay'at Tahrir al-Sham, autorisent-ils la torture dans leurs prisons? Cela inclut toutes les prisons, de la prison civile aux prisonniers politiques."

Abdul Kareem a déclaré à MEE en juin qu'il avait échappé de peu à l'arrestation peu de temps après que Sharif ait été arrêté en s'enfuyant à l'arrière d'une moto.

Basé dans la Syrie tenue par l'opposition depuis 2014, le travail d'Abdul Kareem a été présenté par des réseaux de médias tels que la BBC, CNN et Sky News. Il est surtout connu pour ses reportages sur les derniers jours de la bataille d'Alep en décembre 2016.

«  Kill list '' américaine: Bilal Abdul Kareem a échappé de peu à la mort à cinq reprises

Lire la suite "

Abdul Kareem a précédemment déclaré qu'il craignait d'être exécuté par le gouvernement syrien à plusieurs reprises pour sa couverture de l'opposition syrienne, et allègue également qu'il a été placé à tort sur une "liste de mise à mort" américaine après avoir été visé par des missiles américains sur cinq plusieurs occasions en 2016.

Il a lancé une contestation judiciaire en mars 2017 après avoir été informé que les forces américaines le ciblaient délibérément.

De nombreux ressortissants étrangers ne peuvent quitter Idlib en raison de soupçons sur leurs activités et de la menace d'arrestation dans leur pays d'origine.

HTS est une coalition de combattants de l'opposition considérée comme un groupe terroriste dans des pays tels que les États-Unis et le Royaume-Uni, car elle contient des factions qui appartenaient auparavant au Front Nusra aligné sur Al-Qaïda, l'une des principales forces d'opposition pendant une grande partie de la guerre en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *