Catégories
Actualité Palestine

Accord Israël-EAU: des manifestants palestiniens brûlent des photos du prince héritier d'Abou Dhabi

Les Palestiniens des territoires occupés ont manifesté contre l'accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU), annoncé jeudi par le président américain Donald Trump.

Au cours du week-end, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de la Cisjordanie occupée, de Jérusalem-Est et de la bande de Gaza, dénonçant ce qu’elles ont appelé un acte de «trahison» et de «trahison».

Les manifestations ont commencé à Jérusalem après les prières du vendredi après-midi à la mosquée Al-Aqsa, alors que des dizaines de fidèles palestiniens ont déchiré et incendié des images du cheikh Mohammad bin Zayed (MBZ), le prince héritier d'Abou Dhabi.

L'accord Israël-EAU condamné en Palestine comme prélude à davantage de persécution

Lire la suite "

La police israélienne a empêché les manifestants de hisser le drapeau palestinien, confisqué des affiches et procédé à des arrestations, a rapporté le journal israélien Haaretz, tandis que des manifestations similaires avaient lieu dans la ville de Gaza, Naplouse et le village voisin de Haris.

Samedi, des dizaines de manifestants ont défilé dans la ville de Ramallah, au centre de la Cisjordanie, brandissant des drapeaux palestiniens et portant une banderole qualifiant l'accord annoncé le 13 août de "cadeau à l'occupation israélienne" et de "coup de couteau dans le dos" aux Palestiniens.

"Nous avons manifesté aujourd'hui pour exprimer notre rejet de cet accord entre les EAU et Israël, qui n'aurait jamais dû se produire", a déclaré Hasan Faraj, 39 ans, militant palestinien et secrétaire général du mouvement Fatah en Cisjordanie, à Middle East Eye. la manifestation à Ramallah.

"C'est une trahison du peuple palestinien", a déclaré Faraj. "Nous attendions ce genre de chose de la part des ennemis de la cause palestinienne, mais pas d'un autre pays arabe comme les EAU."

Des images vidéo de la manifestation à Ramallah ont montré des manifestants mettant le feu à des photos de MBZ et de Mohammed Dahlan, un dirigeant palestinien exilé du mouvement Fatah qui réside actuellement aux Émirats arabes unis et a des liens étroits avec le prince héritier.

Les Palestiniens ont accusé Dahlan d'être impliqué dans l'accord, qui a vu les EAU s'attribuer le mérite d'avoir arrêté l'annexion prévue par Israël du territoire palestinien en échange de relations diplomatiques complètes avec Israël.

"Nous considérons Dahlan comme un partenaire dans la création de cet accord, car il a des relations avec MBZ et le Mossad israélien", a déclaré Faraj, ajoutant que de nombreux Palestiniens estiment que "cet accord sera utilisé en aval pour commercialiser Dahlan comme une option future pour le poste de président de la Palestine ".

"Mais après cela, Mohammed Dahlan ne sera plus jamais accueilli sur la terre palestinienne, tant qu'il y aura une résistance palestinienne contre l'occupation de notre terre", a-t-il dit.

Faraj a souligné que les Palestiniens qui manifestent contre la décision n'abandonnent pas le soutien du peuple arabe à travers le Moyen-Orient, même si leurs gouvernements ont "trahi le peuple palestinien".

Au cours de la manifestation à Ramallah, a déclaré Faraj, les manifestants ont hissé des drapeaux des Émirats arabes unis et ont même joué l'hymne national du pays pour "montrer que notre problème n'est pas avec le peuple émirati, mais avec ses dirigeants corrompus".

Interrogé sur la perspective que d'autres pays arabes emboîtent le pas et normalisent leurs relations avec Israël, Faraj a déclaré: «Même si MBZ et d'autres dirigeants veulent offrir ce genre de cadeaux à Israël et au (Premier ministre israélien Benjamin) Netanyahu, nous ne donnerons jamais un seul morceau de terre sur notre terre.

"Nous sommes sous occupation depuis 70 ans. Mais nous n'abandonnerons pas la lutte pour la libération et la fin de l'occupation israélienne des terres palestiniennes."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *