Catégories
Actualité Palestine

Les États-Unis saisissent une cargaison de carburant iranien de plusieurs millions de barils à destination du Venezuela

14 août 2020

Le gouvernement américain a saisi plus d'un million de barils de carburant iranien contenus dans quatre navires-citernes à destination du Venezuela, a annoncé vendredi le ministère de la Justice. Il s’agit de la plus grande confiscation de carburant iranien par Washington à ce jour.

La saisie intervient un peu plus d'un mois après que les procureurs fédéraux de Washington, DC, aient intenté une action en confiscation pour la cargaison des quatre navires: le Luna, le Pandi, le Bella et le Bering.

Les États-Unis sont engagés dans des campagnes pour isoler économiquement l'Iran et le Venezuela, ce qui a conduit les deux pays à une coopération plus étroite.

Les autorités américaines "ont exécuté avec succès l'ordre de saisie et confisqué la cargaison des quatre navires, totalisant environ 1,116 million de barils de pétrole", a déclaré le ministère de la Justice dans un communiqué de presse. «Avec l'aide de partenaires étrangers, ces biens saisis sont maintenant sous la garde des États-Unis.»

Le Wall Street Journal a rapporté pour la première fois jeudi que les quatre navires chargés de carburant avaient été saisis sans force militaire et étaient acheminés vers Houston, au Texas. Un porte-parole du ministère de la Justice a déclaré à Al-Monitor par courrier électronique que le compte était «inexact», mais n'a offert aucune clarification.

Deux des plus gros navires se dirigent vers Houston après que les autorités américaines ont convaincu leur propriétaire grec de les libérer, a rapporté le Financial Times. Le carburant des autres navires-citernes a été déchargé par transfert de navire à navire.

Les dispositifs de repérage des navires auraient été éteints au cours des dernières semaines.

L'Iran a ensuite tenté de user de représailles hier pour la saisie, a déclaré le ministère de la Justice. Les forces de la marine iranienne près du détroit d'Ormuz ont abordé et pris le contrôle du MT Wila – un pétrolier appartenant à la Grèce et battant pavillon libérien – avant de laisser partir le navire et son équipage.

«Après l’application de l’ordonnance de confiscation américaine, la marine iranienne a embarqué de force sur un navire indépendant dans une tentative apparente de récupérer le pétrole saisi, mais sans succès», a déclaré le DOJ.

La coalition maritime soutenue par les États-Unis dans le Golfe a observé la prise de contrôle du Wila et rendu public l'incident d'hier, mais n'a pas offert de motifs iraniens possibles ni mentionné une tentative d'extraction de carburant.

L'administration Trump est engagée dans une soi-disant campagne de «pression maximale» contre l'Iran pour contraindre les dirigeants de la République islamique à renégocier l'accord nucléaire de 2015, dont les États-Unis se sont retirés unilatéralement en 2018.

L'administration Trump accuse l'Iran d'exploiter l'accord pour étendre son programme de missiles balistiques tout en soutenant les milices par procuration dans les pays voisins.

Les États-Unis ont également intensifié leurs activités militaires dans les Caraïbes plus tôt cette année à la suite d'informations selon lesquelles la Russie avait envoyé un soutien militaire pour soutenir le gouvernement du président Nicolas Maduro. L'administration Trump a appelé à plusieurs reprises à l'éviction de Maduro et a décrété des sanctions paralysantes contre le gouvernement vénézuélien.

Ce pays d'Amérique latine, riche en pétrole, en est venu à dépendre des expéditions de carburant étrangères au milieu de son effondrement économique. L'Iran, à la recherche de marchés étrangers, s'est intensifié.

Cinq pétroliers transportant de l’essence iranienne sont arrivés au port du Venezuela en mai et juin, escortés par la marine vénézuélienne. Le département du Trésor américain a alors sanctionné les capitaines des cinq navires qui avaient livré le carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *