Catégories
Actualité Palestine

Israël bombarde Gaza pour la huitième journée consécutive alors qu'il menace le Hamas de la guerre

Des avions de combat israéliens ont bombardé la bande de Gaza assiégée pendant la nuit après que des militants palestiniens auraient tiré une roquette sur le sud d'Israël, a indiqué l'armée.

Le dernier échange a eu lieu alors qu'Israël menaçait le Hamas – le parti au pouvoir de facto dans le territoire palestinien bloqué – qu'il risquait la «guerre» en ne parvenant pas à arrêter les ballons incendiaires qui, selon lui, étaient lancés à travers la frontière.

Les responsables de la sécurité égyptiens ont fait la navette entre les deux parties dans le but de mettre fin à la flambée, qui a vu plus d'une semaine d'attaques israéliennes nocturnes et de roquettes et de ballons incendiaires lancés depuis Gaza.

Un missile non explosé retrouvé dans une école de Gaza suite à une attaque israélienne

Lire la suite "

"Plus tôt ce soir, une roquette a été tirée et pendant la journée, des ballons explosifs et incendiaires ont été lancés de la bande de Gaza vers le territoire israélien", a déclaré un communiqué militaire israélien publié mardi peu avant minuit (21 heures GMT).

L'armée a ajouté que «des avions de combat et (d'autres) avions ont frappé d'autres cibles militaires du Hamas dans la bande de Gaza», frappant apparemment un complexe militaire du Hamas.

Selon certaines informations, les avions de combat avaient frappé des terres agricoles dans la zone orientale de Zaitoun de l'enclave.

Il n'y a eu aucun rapport de Gaza faisant état de victimes.

'Ce n'est pas un jeu'

Le président israélien Reuven Rivlin a lancé mardi un avertissement au Hamas lors d'une visite aux pompiers dans la zone frontalière qui ont déclaré avoir été appelés à 40 incendies causés par des ballons incendiaires.

"Le terrorisme utilisant des cerfs-volants et des ballons incendiaires est un terrorisme comme les autres", leur a dit Rivlin, selon un communiqué de son bureau.

"Le Hamas doit savoir que ce n'est pas un jeu. Le moment viendra où ils devront décider … S'ils veulent la guerre, ils obtiendront la guerre", a déclaré Rivlin, dont le poste est en grande partie cérémonial.

Israël et le Hamas ont mené trois guerres et d'innombrables flambées depuis 2008.

Malgré une trêve l'année dernière soutenue par l'Égypte, les Nations Unies et le Qatar, le Hamas et Israël s'affrontent sporadiquement.

Une source du Hamas a déclaré à l'AFP qu'elle avait eu des entretiens avec la délégation égyptienne à Gaza lundi avant de quitter le territoire pour des réunions avec les Israéliens et l'Autorité palestinienne basée en Cisjordanie.

La délégation égyptienne devait rentrer à Gaza après la conclusion de ces pourparlers, a ajouté la source.

Arrêt de la centrale électrique

La seule centrale électrique de la bande de Gaza assiégée a été fermée mardi en raison d’une pénurie de carburant, moins d’une semaine après qu’Israël ait suspendu les expéditions et fermé le point de passage de Kerem Shalom.

Gaza dépend d'Israël pour la plupart de ses besoins énergétiques, recevant six heures d'électricité par jour suivies d'une coupure de courant de 10 heures.

La seule centrale électrique de Gaza contrainte de fermer en raison des tensions avec Israël

Lire la suite "

Suite à l’interdiction par Israël d’importer du carburant, l’alimentation électrique de Gaza fonctionne depuis trois ou quatre heures, suivies de 15 heures de coupures de courant.

Israël a également interdit la pêche au large des côtes de Gaza.

Israël maintient un blocus paralysant de la bande de Gaza depuis 2007, ce qui, selon les critiques, équivaut à une punition collective des deux millions d'habitants de l'enclave appauvrie.

L'Égypte maintient également le siège, limitant les mouvements d'entrée et de sortie de Gaza à sa frontière.

Les Nations Unies ont longtemps averti que Gaza deviendrait invivable d'ici 2020 si le siège n'était pas levé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *