Catégories
Actualité Palestine

Enseignants et rabbins en désaccord sur une émission de télévision satirique israélienne

23 août 2020

"Les Juifs arrivent" est une comédie de sketchs monty Python sur l'histoire du peuple juif. Produit par le radiodiffuseur public israélien, Kan, le programme irrévérencieux broche des personnages et des événements de l'histoire juive, d'Abraham à Hitler et du buisson ardent à la Cisjordanie.

Les réponses à l'émission, qui est remplie de chutzpah israélienne et très peu de subtilité, ont été tout aussi franches. Les chefs religieux et les politiciens ont protesté, demandant que son créateur et la société de radiodiffusion Kan fassent l'objet d'une enquête pour violation des articles 170 et 173 du code pénal, qui interdisent de porter atteinte à la foi ou aux sentiments religieux.

La tempête a atteint des sommets tels que Kan a déposé une plainte à la police pour menaces de mort contre les personnes impliquées dans le programme. Le porte-parole de Kan, Ilanit Zvilli, a déclaré à Al-Monitor: "Les Juifs arrivent" est une émission satirique réussie et de qualité. La liberté d'expression et la liberté de création sont des valeurs suprêmes dans la radiodiffusion publique, tout comme l'humour autodirigé. Nous continuerons dans notre mission publique sans crainte. "

Plus de 1 000 personnes ont manifesté à Jérusalem le 17 août contre le spectacle. L'un d'eux était le rabbin Elyakim Levanon, chef de la Yeshiva Elon Moreh. "N'y a-t-il pas de limite au dédain et à l'humiliation de la Torah?" il tonna. "Nous vivons dans un état juif et dans un état juif, nous devons honorer (nos ancêtres), notre tradition, nos croyances."

Le rabbin Zamir Cohen, fondateur de Hidabroot ("Dialogue" en hébreu), s'est également adressé au rassemblement, appelant les acteurs de l'émission à "se repentir de leurs péchés", en disant: "Une fois qu'ils ont reconnu la vérité d'Hachem et la Torah d'Israël , nous espérons qu’ils s’exprimeront devant nous lors de notre prochain rassemblement.

Dans une interview accordée à Al-Monitor, le lobbyiste de droite Shai Glick a déclaré: "L'émission est une moquerie humiliante et duplicative. Ils parlent de leurs droits à la liberté d'expression. Mais qu'en est-il de nos droits de ne pas être offensés et humiliés par un financement public? ? Le radiodiffuseur public a une responsabilité envers la sensibilité du public religieux dans l'Etat juif. "

En raison du statut précaire du gouvernement actuel, les ultra-orthodoxes et les orthodoxes exercent un pouvoir politique disproportionné par rapport à leur part de la population israélienne. Le membre de Yamina Knesset, Bezalel Smortrich, a déclaré à Al-Monitor qu'il avait l'intention de soumettre une proposition de privatisation de la coopération en matière de radiodiffusion publique, ce qui la forcerait, dit-il, à répondre aux préférences de ses téléspectateurs plutôt que de compter sur un financement public. «Il n'y a de place pour une telle série nulle part dans le monde, certainement pas dans l'État juif. … «Les juifs arrivent», qui méprise insolemment les sanctuaires d'Israël et… les sentiments de la grande majorité des citoyens israéliens, juifs et non juifs, est financé par notre argent à tous. »

Suite à l'intense pression de Glick, près d'une douzaine de membres du comité central du Likud (dont la plupart ne sont pas religieux) se sont joints à des membres du Shas ultra-orthodoxe pour exiger que le ministère de l'Éducation supprime les liens vers des extraits de "Les Juifs arrivent" qui avaient été publié sur le site Web du ministère comme matériel facultatif pour les enseignants de la Bible dans les écoles israéliennes.

Le ministère a supprimé les liens, puis les a rétablis, et refuse de fournir des informations sur ses décisions malgré des demandes répétées. Interrogé à ce sujet par Al-Monitor, un porte-parole du ministère a écrit: «Quatre clips de« Les Juifs arrivent »… sont sur le site Web du ministère de l'Éducation depuis environ trois ans. Ces clips fournissent des matériaux d'enrichissement parmi lesquels les enseignants peuvent choisir pour répondre les buts des études bibliques. "

De nombreux enseignants de la Bible n'étaient pas satisfaits de la restauration rapide du contenu, et des dizaines ont écrit une lettre au directeur des études bibliques du ministère. «Nous… considérons cet appel (pour supprimer les clips) comme une violation de la liberté pédagogique et académique dans le système éducatif.… Tout comme vous ne pouvez pas forcer quelqu'un à regarder un programme, vous ne pouvez pas interdire l'utilisation d'un tel contenu.» Les enseignants disent qu'ils continueront à montrer les vidéos dans leurs classes.

Efrat Mizrahi, une enseignante biblique dans un lycée laïc de la région de Tel Aviv, a déclaré à Al-Monitor qu'elle était "furieuse contre le ministère", affirmant: "Il accepte l'affirmation ultra-orthodoxe selon laquelle ils sont propriétaires de la Bible et Mais en tant que Juifs séculiers, c'est aussi notre héritage, et nous avons le droit et la responsabilité de l'enseigner à nos étudiants. "

Mizrahi dit qu'elle utilise régulièrement des extraits de "Les Juifs arrivent" lorsqu'elle enseigne la Bible aux lycéens. "Les vidéos sont engageantes et parfois même un peu risquées, et cela plaît aux étudiants. Mais plus important encore, la série est une satire, alors même si elle nous aide à apprendre à nos étudiants à aimer notre héritage, elle les encourage également à réfléchir de manière critique. Histoire et culture juives. "

Le satiriste, scénariste et humoriste Gil Kopatch a été l'un des premiers à utiliser irrévérencieusement les sources juives traditionnelles dans ses routines. Il se souvient qu'il y a 20 ans, quand il a commencé à jouer, sa vie aussi était menacée et qu'il devait être protégé par des gardes du corps.

"" Les Juifs arrivent "est de loin la meilleure émission de la télévision israélienne, et je le dis en tant que juif observateur et craignant Dieu", a déclaré Kopatch. "Est-ce que l'establishment religieux est si peu sûr qu'il considère chaque bâillon comme une menace pour les fondements mêmes du judaïsme? ", a-t-il demandé dans une interview à Al-Monitor." Les étagères pleines de livres et de traditions juives, qui existent depuis plus de 3000 ans, sont-elles sur le point de s'effondrer à cause d'une ligne de frappe? "

Il a conclu: "L'establishment religieux prétend qu'ils sont les seuls à pouvoir interpréter les sources juives. Mais ils ne détiennent pas les clés de Dieu. Ce combat contre 'Les Juifs arrivent' ne concerne pas la foi juive, ou sensibilités. C'est une question de politique et de contrôle. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *