Catégories
Actualité Palestine

Arafat Widow s'excuse auprès des EAU pour les protestations de la Palestine contre la normalisation

Suha Arafat, veuve de l'ancien président palestinien Yasser Arafat. (Photo: fichier)

Les Palestiniens ont été rendus furieux après que Suha Arafat, la veuve de l'ancien président palestinien Yasser Arafat, se soit excusée auprès des EAU pour ses protestations contre la normalisation EAU-Israël, a rapporté le New Arab.

L'ancienne première dame de 57 ans, qui n'a pas vécu en Palestine depuis 2004, a présenté de longues excuses au nom de tous les Palestiniens dans un article décousu sur Instagram, dans lequel elle s'excusait pour les Palestiniens qui brûlaient des effigies de dirigeants des Émirats arabes unis, y compris des images brûlées de la Couronne. Le prince Mohamed ben Zayed, qu'elle a appelé «les symboles du pays bien-aimé des EAU».

Dit-elle:

«Je tiens à m'excuser, au nom de l'honorable parmi le peuple palestinien, auprès du peuple émirati et de ses dirigeants pour la profanation et l'incendie du drapeau des Émirats arabes unis à Jérusalem et en Palestine, et pour avoir insulté les symboles des Émirats arabes unis bien-aimés.»

Arafat a continué à féliciter les Émirats arabes unis pour leur «soutien au peuple palestinien» et a imploré les gens de «lire l’histoire» pour comprendre comment les Émirats arabes unis ont soutenu la Palestine.

Elle a écrit:

«Nos générations ont besoin de bien lire l'histoire pour savoir comment les EAU ont soutenu le peuple palestinien et sa cause dans le passé et le présent. Je présente mes excuses au peuple et aux dirigeants des Émirats arabes unis pour tout tort causé par un Palestinien à ce peuple généreux et aimable (émirati), qui nous a toujours accueillis.

L’ancienne première dame palestinienne a même exprimé une responsabilité maternelle, en désignant «la mère des Émirats, Son Altesse Sheikha Fatima bint Moubarak» dans ses excuses aux dirigeants émiratis pour le «comportement irresponsable» des Palestiniens, selon ses propres termes.

Les dirigeants du parti politique palestinien Fatah, dont le regretté Yasser Arafat a fondé, n’ont pas tardé à se distancer des excuses.

Un haut responsable du Fatah, Munir al-Jaghoub, a déclaré: "Je n'ai demandé à personne de s'excuser en mon nom auprès des EAU après la normalisation de ses relations (avec Israël)."

"Je pense que de nombreux Palestiniens ne veulent pas s'excuser auprès (des EAU) et n'ont autorisé personne à s'excuser", a-t-il ajouté.

Après la mort de son mari en 2004, elle et sa fille, Zahwa, ont déménagé en Tunisie et ont obtenu la nationalité tunisienne.

Cependant, en 2007, la Tunisie a révoqué sa citoyenneté. Quatre ans plus tard, le tribunal de première instance de Tunis a émis un mandat d'arrêt international contre elle dans le cadre d'un scandale de corruption impliquant l'ancienne première dame tunisienne, Leila Ben Ali.

(MEMO, PC, médias sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *