Catégories
Actualité Palestine

Le ministère de l'Énergie de l'Arabie saoudite allie une mégapole de 500 milliards de dollars

24 août 2020

Le ministère de l'Énergie saoudien a signé dimanche un accord exprimant son plein soutien à la construction et une coordination accrue d'une mégapole de 500 milliards de dollars sur la mer Rouge.

le protocole d'accord, signé par le directeur général du projet de mégapole Nadhmi Al-Nasr et le ministre de l’Energie du royaume, le prince Abdulaziz bin Salman Al Saud, a souligné les efforts du pays en faveur des énergies renouvelables et de la diversification économique.

La ville, connue sous le nom de Neom, couvrira environ 10000 miles carrés de désert et de côtes bordant l'Arabie saoudite, la Jordanie et l'Égypte, et espère attirer de sérieux investissements internationaux car c'est une pierre angulaire du plan Saudi Vision 2030 qui appelle à réduire la dépendance du pays à l'égard de pétrole.

Le prince a souligné dans un communiqué de presse diffusé par l’Agence de presse saoudienne l’accent mis par le projet sur l’utilisation des ressources renouvelables pour générer de l’énergie électrique et la production d’hydrogène et pour ouvrir la voie à son exportation mondiale.

Le pacte de dimanche a décrit l'identification des projets d'énergie renouvelable, la création d'un réseau électrique et le développement et l'installation de technologies d'intelligence artificielle.

Pourquoi est-ce important: En 2017, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a annoncé la mégapole lors de la Future Investment Initiative. Neom fonctionnera indépendamment de tout cadre gouvernemental existant, avec ses propres lois fiscales et du travail et un système judiciaire autonome de juges relevant directement du roi et fonctionnant sous la charia, selon un rapport du Wall Street Journal.

Les grands projets sont un élément clé de la Vision 2030 de l'Arabie saoudite, qui appelle à une réduction majeure de la dépendance au pétrole ainsi qu'à une diversification de l'économie du royaume. L'Arabie saoudite est le plus grand exportateur de pétrole au monde. Mais un effondrement récent du marché mondial du pétrole a mis à rude épreuve la production, les exportations de pétrole brut du pays ayant chuté à un niveau record en juin.

En interne, Neom concernait des tribus locales qui devraient être relocalisées de force. Et les investissements dans des projets saoudiens par la communauté internationale ont évolué après l'assassinat en octobre 2018 du dissident et journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Et après: En juillet, Neom a signé un accord avec ACWA Power and Air Products, une société basée aux États-Unis, pour construire la plus grande usine verte d'hydrogène et d'ammoniac au monde. Grâce à Neom, le royaume espère devenir l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux d’énergie provenant de sources renouvelables.

Le projet devrait s'achever en 2025.

Savoir plus: La correspondante d'Al-Monitor, Sabena Siddiqui, examine comment la pandémie de coronavirus et la crise pétrolière poussent les travailleurs étrangers à quitter les États du Golfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *