Catégories
Actualité Palestine

L'UNRWA appelle à un passage sans entrave à Gaza pour les biens vitaux

Le camp de réfugiés de Shati (plage), dans la bande de Gaza assiégée. (Photo: Fawzi Mahmoud, The Palestine Chronicle)

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a appelé mardi à ce que tous les biens vitaux puissent accéder sans entrave à la bande de Gaza assiégée, y compris le carburant pour l'électricité.

L'UNRWA a lancé cet appel dans le contexte de 14 ans de blocus illégal et de l'impact socio-économique de la pandémie COVID-19.

«L'agence de Gaza est extrêmement préoccupée par la fermeture de la seule centrale électrique depuis le mardi 18 août dernier», a déclaré l'UNRWA. «La fermeture de l'usine a fait chuter l'alimentation électrique à deux ou trois heures par jour, suivies de 20 heures d'interruption.»

Cela, a expliqué l’UNRWA, aura un impact négatif sur le bien-être et la sécurité de la population de Gaza et des effets dévastateurs sur les services vitaux de la bande, y compris les hôpitaux.

«Ainsi, cela met en danger la vie et la santé de près de deux millions de personnes, dont 1,4 million de réfugiés palestiniens enregistrés.»

La déclaration officielle de l'agence des Nations Unies a souligné que,

«En vertu du droit international humanitaire, le passage de tous les envois de secours, en l'occurrence du carburant pour l'électricité, ne doit pas être empêché.»

Commentant la situation dans la bande de Gaza, le Directeur des affaires de l'UNRWA dans le territoire palestinien, Matthias Schmale, a déclaré que l'appel était lancé à toutes les parties concernées pour maintenir un approvisionnement en électricité suffisant pour répondre aux besoins de base des civils. population.

«L'UNRWA est en outre préoccupé par d'autres mesures perçues comme punitives pour la population civile, telles que la fermeture de la zone de pêche, ainsi que par l'escalade des tensions et des activités militaires.»

Gaza, a souligné Schmale, a été frappée par des raids aériens pendant plus de dix nuits consécutives.

Gaza, avec une population de 2 millions d'habitants, est sous un siège israélien hermétique depuis 2006, lorsque le groupe palestinien Hamas a remporté les élections législatives démocratiques en Palestine occupée. Depuis lors, Israël a mené de nombreuses campagnes de bombardements et plusieurs guerres majeures, qui ont entraîné la mort de milliers de personnes.

(MEMO, PC, médias sociaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *