Catégories
Actualité Palestine

La normalisation UAE-Israël heurte un hic, la réunion trilatérale annulée

Le président américain Donald Trump avec le prince des Émirats arabes unis Muhammad Bin Rayed. (Photo: fichier)

Par le personnel de Palestine Chronicle

La normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis a connu son premier revers vendredi, lorsque les Émirats arabes unis ont annulé une réunion trilatérale qui était censée se tenir sous les auspices américains, a rapporté Barak Ravid dans le portail d'informations Axios.

La décision des EAU d’annuler la réunion est motivée par les récents commentaires du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu selon lesquels Israël refuse de signer les ventes d’avions de combat américains F-35 à la petite nation arabe.

Les tensions récentes sont survenues quelques jours seulement après un accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, qui a été perçu par les Palestiniens, les Arabes et les musulmans comme un acte de trahison.

"L'accord F-35 est en discussion depuis un certain temps, et les responsables de l'administration Trump ont déclaré que l'accord de normalisation le rendait plus probable, tout en reconnaissant leur obligation d'assurer l'avantage militaire qualitatif d'Israël dans la région", a rapporté lundi AXIOS.

Mais dès que les médias israéliens ont rapporté que la vente des avions de combat F-35 était le principal avantage que les EAU tireraient de l'accord de normalisation, dès que Netanyahu a rejeté avec véhémence les rapports.

Le déni de Netanyahu semble avoir été une surprise pour les Emiratis.

"Les Emiratis avaient l'impression, en entrant dans l'accord de normalisation, que bien que Netanyahu puisse avoir des réserves sur la question des F-35, il ne les diffuserait pas publiquement, disent les trois sources informées sur le sujet", ont rapporté AXIOS.

La réunion annulée de vendredi a été organisée par l'ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies Kelly Craft. C'était une "affaire en grande partie cérémonielle", a écrit Ravid.

«Toutes les parties ont confirmé leur présence et planifiaient les détails lorsque les Emiratis ont soudainement dit à Craft et à la Maison Blanche qu'ils voulaient l'annuler indéfiniment.

On ne sait pas comment les États-Unis géreront cet obstacle ou comment il était possible que les Émirats arabes unis se soient engagés dans un pari politique massif sans aucune garantie que les Américains confirmeront enfin la vente du F-35.

«Les Emiratis prévoient de suspendre de nouvelles réunions publiques de haut niveau avec Israël jusqu'à ce que la position de Netanyahu soit clarifiée», a rapporté AXIOS.

(The Palestine Chronicle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *