Catégories
Actualité Palestine

Robert De Niro attribue à Trump les catastrophes dans la région MENA – Middle East Monitor

L'acteur hollywoodien de premier plan, Robert De Niro, a déclaré que le président américain Donald Trump était responsable de toutes les catastrophes au Moyen-Orient dans une interview avec Al-Quds Al-Arabi.

De Niro aurait dit Al-Quds Al-Arabi il pensait que le président américain était derrière toutes les catastrophes de la région, y compris le conflit israélo-palestinien.

Le journaliste Husam Sam Asi, selon l'article, a rappelé à De Niro que des problèmes existaient dans

au Moyen-Orient avant la présidence de Trump, mais l'argument est tombé dans l'oreille d'un sourd.

Au lieu de cela, Asi affirme qu'il a présenté à De Niro une étude de cas d'un chauffeur de taxi d'origine égyptienne à New

York qui, malgré la rhétorique anti-musulmane et le racisme du président américain, était un partisan de Trump.

L'immigrant égyptien, écrit Asi, a déclaré que la vie sous la présidence de Trump avait permis à sa famille de

vivent dans des logements du gouvernement sans augmentation significative des loyers fourni un emploi constant; et signifiait qu'il pouvait se permettre d'envoyer deux de ses enfants à l'université.

Star hollywoodienne: Le concept d’Israël est «désuet», j’étais «nourri de mensonges»

De Niro aurait réagi avec colère à l'histoire d'Asi, demandant à parler hors caméra pour dire au journaliste: «Trump trompe ces gens avec ses mensonges et manipule leurs sentiments».

L'acteur hollywoodien a longtemps condamné publiquement Trump et a utilisé sa renommée pour dénoncer le président américain.

Avant l'élection de Trump en 2016, De Niro a qualifié l'espoir présidentiel de «tout à fait stupide (et)… un chien qui ne sait pas de quoi il parle» dans une campagne dirigée par des célébrités encourageant les Américains à voter.

En 2018, l'acteur a reçu une ovation debout aux Tony Awards pour avoir maudit le président américain. Trump a répondu aux insultes de De Niro sur Twitter, affirmant que l'acteur était «ivre de punch» après avoir reçu «trop de coups dans la tête de vrais boxeurs dans les films».

En parlant au Gardien en janvier, De Niro a qualifié Trump de «vrai raciste» et de «suprémaciste blanc». Plus tard dans l’interview, De Niro a comparé le président américain à certains des pires fascistes de l’histoire, Hitler et Mussolini.

LIRE: Le premier festival du film indépendant d’Irak est un «hommage à l’identité multicouche du pays»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *